Advertisement

Pierre Bayle pp 187-218 | Cite as

L’Occasionalisme

  • Elisabeth Labrousse
Part of the Archives Internationales D’Histoire des Idees / International Archives of the History of Ideas book series (ARCH, volume 6)

Résumé

Le dualisme rigoureux et conséquent, instauré par Descartes et développé par Malebranche, constitue, aux yeux de Bayle, l’apport capital des Modernes en métaphysique; cette doctrine marque enfin l’émancipation totale de la philosophie par rapport au paganisme antique, car la distinction formelle qu’elle pose entre Dieu et le monde met clairement en lumière le caractère transcendant de la divinité et son rôle créateur, qu’aucune des écoles de l’Antiquité n’avait su authentiquement reconnaître. «Il faut, pour bien raisonner sur la production du Monde, considérer Dieu comme l’Auteur de la matière et comme le premier et le seul principe du mouvement. Si l’on ne peut pas s’élever jusques à l’idée d’une création proprement dite, on ne sauroit éviter tous les écueils, et il faut, de quelque côté qu’on se tourne, débiter des choses dont notre Raison ne sauroit s’accommoder».1 Ces deux phrases résument le principe des critiques que Bayle adresse à tous les systèmes philosophiques qu’il discute: hormis le cartésianisme, ou plus exactement, hormis la doctrine de Malebranche, aucun n’a évité les «écueils».

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Copyright information

© Martinus Nijhoff, The Hague, Netherlands 1964

Authors and Affiliations

  • Elisabeth Labrousse

There are no affiliations available

Personalised recommendations