Advertisement

Le Critique et L’Historien

  • Elisabeth Labrousse
Part of the Archives Internationales D’Histoire des Idees / International Archives of the History of Ideas book series (ARCH, volume 6)

Résumé

La curiosité est à la fois l’une des manifestations les plus précoces et l’une des tendances maîtresses du tempérament intellectuel de Bayle. Il est typiquement de ceux auxquels Arnauld reprochait d’aimer mieux «apprendre que connaître».1 Une telle tournure d’esprit marque une prédominance de l’intelligence sur l’affectivité et plus d’ouverture sur le monde que d’attention à soi; elle implique que l’acquis ne soit jamais tenu pour définitif ce qui, contrariant la suffisance dogmatique, prédispose à une attitude pyrrhonienne. Par ailleurs, la curiosité est un trait d’observateur et de collectionneur: elle ne domine pas chez les esprits puissamment créateurs qui cherchent à édifier un système capable d’embrasser organiquement les données de l’expérience humaine. Aucune ambition de ce genre chez Bayle pour qui une tête bien pleine ne s’oppose certes pas à une tête bien faite,2 lui qui avoue ingénuement: «ce qu’il y a de plus agréable dans l’érudition est de se souvenir de beaucoup de choses».3

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Copyright information

© Martinus Nijhoff, The Hague, Netherlands 1964

Authors and Affiliations

  • Elisabeth Labrousse

There are no affiliations available

Personalised recommendations