Advertisement

Puylaurens; Toulouse; la Conversion au Catholicisme 1668–1670

  • Elisabeth Labrousse
Part of the Archives Internationales d’Histoire des Idees/International Archives of the History of Ideas book series (ARCH, volume 1)

Résumé

Une prime jeunesse, tout entière passée dans une des provinces les plus reculées et les plus pauvres du Royaume, aurait probablement déjà suffi à placer irrécusablement Bayle en marge du grand courant de la civilisation française de son temps, centré autour de la Cour et de la Ville; mais, quoi qu’il en soit, en se surajoutant à son provincialisme, son appartenance au calvinisme qui, à elle seule, aurait eu un effet du même ordre, achève de le singulariser d’une manière décisive.

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

References

  1. 3.
    Cf. E. G. Léonard, «Le protestantisme français au XVIIe siècle», Revue Historique, 1948, p. 153–179.Google Scholar
  2. 30.
    Cf. A.-G. Martimort, Le Gallicanisme de Bossuet, thèse, Paris, éd. du Cerf, 1953, in-8°, pp. 57–70.Google Scholar
  3. 31.
    Cf. A. Galland, ‘Les pasteurs français, Amyraut, Bochart, etc. et la royauté de droit divin de l’Edit de Nantes à la Révocation’, B.S.H.P. (LXXVII), 1928, pp. 14–20, 105–134, 235–241 et 413–423. Le Synode National de Vitré, en 1617, avait officiellement adopté cette doctrine. Sur le point de vue de Bayle, voir par exemple son compte-rendu du Traité du pouvoir absolu des souverains, d’Elie Merlat, dans les N.R.L. d’août 1685, art. vii.Google Scholar
  4. 44.
    Cf. A. Pujol, op. cit. (supra, 1, note 29); l’article de Gaston Tournier cité supra (1, note 87); Ch. Pradel, op. cit. (supra, 2, note 56); Pierre-Daniel Bourchenin, Etude sur les Académies protestantes en France au XVIe et au XVIIe siècles, thèse, Paris, 1882, p. 379–381.Google Scholar
  5. 47.
    Nous pensons au rôle du groupe d’âge formé par les jeunes hommes non encore mariés dans les anciennes traditions languedociennes; cf. René Nelli, Le Languedoc et le comté de Foix, Le Roussillon, dans la collection «Les Provinces françaises», Paris, Gallimard, 1958, in-8°, pp. 188–194 et passim.Google Scholar

Copyright information

© Martinus Nijhoff Publishers, Dordrecht 1985

Authors and Affiliations

  • Elisabeth Labrousse

There are no affiliations available

Personalised recommendations