Systèmes Linéaires, Hyperboliques Non-Stricts

  • J. Leray
  • Y. Ohya

Résumé

Les systèmes strictement hyperboliques se résolvent dans des espaces de fonctions ayant un nombre donné, fini, de dérivées (Petrowsky[10] Leray [5][6], Gärding [1]). Une équation à caractéristiques multiples ne peut plus être résolue dans de tels espaces (Yamaguti [12]; Mme Lax Hörmander [3], ch. V, qui réserve le terme « hyperbolique » au strictement hyperbolique). Mais eile peut l’être dans des espaces de fonctions indéfiniment différentiables: les classes de Gevrey γ(α) (Hörmander [3], théorème 5.7.3, traite l’équation linéaire à coefficients constants; Ohya [9] traite l’équation linéaire à coefficients variables, dont le polynôme caractéristique est un produit de polynômes strictement hyperboliques; le domaine d’influence existe. Ce domaine peut s’étudier comme dans le cas strictement hyperbolique, [5], ch VI).

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

References

  1. [1]
    L. Garding, Cauchy’s problem for hyperbolic equations, Lecture Notes, University of Chicago, 1957.Google Scholar
  2. Energy inequalities for hyperbolic systems, Colloque international de Bombay, 1964.Google Scholar
  3. [2]
    M. Gevrey, Sur la nature analytique des solutions des équations aux dérivées partielles, Annales École norm, sup,, t. 35 (1917), pp. 129–189.MathSciNetGoogle Scholar
  4. [3]
    L. Hörmander, Linear partial differential operators, Springer (1963).MATHGoogle Scholar
  5. [4]
    A. Lax, On Cauchy’s problem for partial differential equations with multiples caracteristics. Comm. pure appl, math., t. 9 (1956), pp. 135–169.MathSciNetMATHCrossRefGoogle Scholar
  6. [5]
    J.Leray, Hyperbolic differential equations. Institute for adv. study, Princeton, 1953.Google Scholar
  7. [6]
    J. LERAY, La théorie de Garding des équations hyperboliques linéaires, CIME (Centro internazionale matematico estivo), Varenna, 1956.Google Scholar
  8. [7]
    J. Leray et L. Waelbroeck, Normes desfonctions composées (préliminaires ä l’étude des systèmes non linéaires, hyperboliques non stricts); article ci-dessous, p. 145.Google Scholar
  9. [8]
    S. Mandelbrojt Séries adhérentes, régularisations des suites applications, Gauthier-Villars (1952). Leçons professées au Collége de France et au Rice Institute.Google Scholar
  10. [9]
    Y. Ohya, Le problème de Cauchy pour les équations ä caractéristiques multiples, Journal of the Math, Soc. of Japan, X, 16, pp. 268–296, 1964.MathSciNetMATHGoogle Scholar
  11. [10]
    I. Petrowsky, Uber das Cauchysche Problem für Systeme von partiellen Differential-gleichungen, Rev, math. (Mat. Sbornik), Moscou, N,S, 2, 1937, pp. 814–868; id. N.S. 39, 1956, pp. 267–272.Google Scholar
  12. [11]
    G. Talenti, C.R. Acad. Sciences, t. 259(1964), pp. 1932–33, Sur le problème de Cauchy pour les équations aux dérivées partielles.MathSciNetMATHGoogle Scholar
  13. [12]
    M. Yamaguti, Le problème de Cauchy et les opérateurs d’intégrale singulière, Mem, Coll, Sc, Univ, Kyoto, t. 32 (1959), pp. 121–151.MathSciNetMATHGoogle Scholar
  14. Pour le théorème de N. A. Lednev, voir:Google Scholar
  15. [13]
    N. A. Lednev, Nouvelles méthodes de résolution des équations aux dérivées partielles, Mat. Sbornik, t. 22, 1948, pp. 205–266.MathSciNetGoogle Scholar
  16. [14]
    L. Gårding, Une variante de la méthode des séries majorantes (Congrès scandinave, 1964).Google Scholar
  17. Pour le contre-exemple, voir:Google Scholar
  18. [15]
    E. De Giorgi, Un esempio di non-unicitä della soluzione del problema di Cauchy; Universitä di Roma, Rendiconti di Matematica, t, 14, 1955. pp. 382–387MATHGoogle Scholar

Copyright information

© Springer-Verlag Berlin · Heidelberg 1970

Authors and Affiliations

  • J. Leray
  • Y. Ohya

There are no affiliations available

Personalised recommendations