Advertisement

Vieux français tres maint

  • Gunnar Tilander

Résumé

Dans ma monographie Maint, origine et histoire d’un mot (Lund 1955) (= Filologiskt arkiv, I), je dérive maint d’un vieux germanique *maniзiϸo, qui survit dans anglo-saxon menigdu, néerlandais menigte, danois mœngde, suédois mängd, dérivation qui a été généralement admise (voir Wartburg, Franz. etymol. Wörterbuch, XVI 512–14). Maint est donc à l’origine un substantif.

Copyright information

© Springer-Verlag GmbH Deutschland 1968

Authors and Affiliations

  • Gunnar Tilander

There are no affiliations available

Personalised recommendations