Advertisement

Rose and Pear Breeding in Nineteenth-Century France: The Practice and Science of Diversity

  • Cristiana Oghina-PavieEmail author
Chapter
Part of the Archimedes book series (ARIM, volume 40)

Abstract

Horticultural plant breeding underwent significant development in France in the nineteenth century. A wide community of breeders, naturalists, botanists, and scholars was interested in plant breeding; some cared primarily about finding the most effective ways to get new varieties, while others wanted to understand this new diversity. They faced a number of practical and theoretical problems concerned with the causes of variation, the genealogy of variation, and the nature of hybrids. This chapter focuses on two of the most widely bred woody plants in France, roses and pear trees, in order to highlight the particularities of these perennial plants, both of which propagated vegetatively and showed a high degree of variation. It aims to explore the ways in which horticulture overlapped with core debates within the botanical sciences, particularly with concepts of heredity and debates on the evolution and stability of species.

Keywords

Joseph Decaisne French horticulture Hybrids Pear breeding Rose breeding Speciation Species concept 

Notes

Acknowledgments

I am grateful to Denise Phillips and Sharon Kingsland for helpful comments and to Oana Babîi for translation. My recent research on nineteenth-century hybrids has been conducted within the project FLORHIGE (GDO–IRHS, CERHIO, CFV and partners) with support from Region des Pays de la Loire and project HYBRIDES with support from the University of Angers.

References

  1. Boitard, Pierre. 1836. Manuel complet de l’amateur de roses, leur monographie, leur histoire et leur culture. Paris: Librairie encyclopédique Roret.Google Scholar
  2. Boreau, Alexandre. 1844. Notes sur quelques espèces de plantes françaises. In Bulletin de la société industrielle d’Angers et du département de Maine-et-Loire, ed. Cosnier et Lachèse, 15e Année, 48–69. Angers: Cosnier et Lachèse.Google Scholar
  3. Bosc D’Antic, Louis-Augustin. 1809. Rosier, Rosa. In Nouveau cours complet d’agriculture théorique et pratique, contentant la grande et la petite culture, l’économie rurale et domestique, la médecine vétérinaire, etc. ou Dictionnaire raisonné et universel d’agriculture, etc., ed. F. Rozier, vol. 11, 237–266. Paris: Deterville.Google Scholar
  4. Brébisson. 1809. Poirier. In Nouveau cours complet d’agriculture théorique et pratique, contentant la grande et la petite culture, l’économie rurale et domestique, la médecine vétérinaire ou Dictionnaire raisonné et universel d’agriculture, etc., ed. F. Rozier, vol. 10, 234–269. Paris: Deterville.Google Scholar
  5. Brisseau de Mirbel, Charles-François. 1828. Théorie fondamentale de la botanique. In Dictionnaire des sciences naturelles dans lequel on traite méthodiquement des êtres de la nature, soit considérés en eux-mêmes, d’après l’état actuel de nos connoissances, soit relativement à l’utilité qu’en peuvent tirer la médecine, l’agriculture, le commerce et les arts, suivi d’une biographie des plus celebres naturalistes, ed. F. Cuvier, vol. 53, 470–508. Paris: Le Normant.Google Scholar
  6. Burian, Richard. 2005. The epistemology of development, evolution and genetics: Selected essays. Cambridge: Cambridge University Press.Google Scholar
  7. Candolle, Augustin Pyramus de. 1832. Physiologie végétale, ou exposition des forces et des fonctions vitales des végétaux, pour servir de suite à l’organographie végétale, et d’introduction à la botanique géographique et agricole. Paris: Béchet.Google Scholar
  8. Darwin, Charles. 1868. The variation of animals and plants under domestication. London: Murray.Google Scholar
  9. Decaisne, Joseph. 1863. De la variabilité de l’espèce de poirier: Résultats d’expériences faites au Muséum d’histoire naturelle de 1853 Ã 1863 inclusivement. Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des Sciences 57:6–17. (Reprinted in Annales des Sciences Naturelles (Botanique) 4th ser. 20:188–200).Google Scholar
  10. Decaisne, Joseph. 1871–1872. Le jardin fruitier du Muséum ou iconographie de toutes les espèces et variétés d’arbres fruitiers cultivés dans cet établissement avec leur description, leur histoire, leur synonymie etc., vol. I. Paris: Didot frères.Google Scholar
  11. Déséglise, Alfred. 1861. Essai monographique sur cent cinq espèces de rosiers appartenant à la flore de la France. Angers: Cosnier et Lachèse.Google Scholar
  12. Déséglise, Alfred. 1877. Catalogue raisonné ou énumération méthodique du genre rosier pour l’Europe, l’Asie et l’Afrique, spécialement des rosiers de la France et de l’Angleterre. Genéve: Ch. Menz.Google Scholar
  13. Drouin, Jean-Marc, and Robert Fox. 1899. Corolles et crinolines: Le mélange de genres dans l’œuvre de Henri Lecoq (1802–1871). Revue de synthèse 120 (4): 581–599.CrossRefGoogle Scholar
  14. Duchartre, Pierre. 1862. Rapport sur la question de l'hybridité dans les végétaux. Annales des sciences naturelles. Botanique, ser. 4, 19:125–134.Google Scholar
  15. Duchesne, Antoine Nicolas. 1766. Histoire naturelle des fraisiers contenant les vues d’économie réunies à la botanique, suivie de remarques particulières sur plusieurs points qui ont un rapport à l’histoire naturelle ou générale. Paris: Didot jeune.Google Scholar
  16. Duhamel du Monceau, Henri-Louis. 1758. La physique des arbres, où il est traité de l’anatomie des plantes et de l’économie végétale, Première partie. Paris: Chez H.L. Guérin et L.F. Delatour.Google Scholar
  17. Falk, Raphael. 2009. Genetic analysis: A history of genetic thinking. Cambridge: Cambridge University Press.CrossRefGoogle Scholar
  18. Fox, Robert. 2012. The savant and the state: Science and cultural politics in nineteenth-century France. Baltimore: John Hopkins University Press.Google Scholar
  19. Gayon, Jean. 1995. Entre force et structure: Genèse du concept naturaliste de l'hérédité. In Le paradigme de la filiation, ed. Jean Gayon and Jean-Jacques Wunenburger, 61–65. Paris: L’Harmattan.Google Scholar
  20. Gayon, Jean. 1997. Le Muséum national d’histoire naturelle et l’amélioration des plantes au XIXe siècle. In Le Museum au premier siècle de son histoire, ed. Claude Blanckaert, et al., 375–401. Paris: Muséum national d’histoire naturelle, Coll. Archives.Google Scholar
  21. Gayon, Jean. 2006. Hérédité des caractères acquis. In Lamarck, philosophe de la nature, ed. Pietro Corsi, Jean Gayon, Gabriel Gohau, and Stéphane Tirard, 105–163. Paris: Presses Universitaires de France.Google Scholar
  22. Godron, Dominique-Alexandre. 1862. Des hybrides végétaux considérés au point de vue de leur fécondité et de la perpétuité ou de la non-perpétuité de leurs caractères. Annales des sciences naturelles. Botanique, ser. 4, 19:135–179.Google Scholar
  23. Jordan, Alexis. 1847. Observations sur plusieurs plantes nouvelles, rares ou critiques de la France, Lues à la Société Linnéenne de Lyon le 12 avril 1847, Sixième Fragment. Paris: Ballière.Google Scholar
  24. Jordan, Alexis. 1853. De l’origine des diverses variétés ou espèces d’arbres fruitiers et autres végétaux cultivés pour le besoin de l’homme. Mémoire lu en séance publique à l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon le 14 décembre 1852. Paris: Ballière.Google Scholar
  25. Joyaux, François. 2001. La rose, une passion française: Histoire de la rose en France 1778–1914. Paris: Editions Complexe.Google Scholar
  26. Knight, Thomas Andrew. 1841. On the culture of pear-tree (read May 13, 1813). In A selection of physiological and horticultural papers published in the transactions of the royal and horticultural societies, ed. Longman, Orme, Brown, Green, and Longmans, 201–204. London: Longman.Google Scholar
  27. Lamarck, Jean-Baptiste. 1809. Philosophie zoologique. Paris: Dentu.Google Scholar
  28. Lecoq, Henri. 1845. De la fécondation naturelle et artificielle des végétaux et de l’hybridation, considérée dans ses rapports avec l’horticulture, l’agriculture et la sylviculture. Paris: Librairie horticole de H. Cousin.Google Scholar
  29. Lindley, John. 1820. Rosarum Monographia; or a botanical history of roses, to wich is added an appendix for the use of cultivators, in which the most remarkable garden varieties are systematically arranged. London: James Ridgeway.Google Scholar
  30. Lindley, John. 1824. Monographie du genre rosier, traduit de l’anglais de M. J. Lindley, avec des notes de M. L. Joffrin, et des changements importants, suivie d’un appendice sur les roses cultivées dans les jardins de Paris et environs, trans. Auguste Pronville. Paris: Audot.Google Scholar
  31. Loudon, John Claudius. 1822. An encyclopaedia of gardening, comprising the theory and practice of horticulture, floriculture, arboriculture and landscape-gardening. London: Longman.Google Scholar
  32. Massey, Placide. 1828. Végétaux. In Dictionnaire des sciences naturelles dans lequel on traite méthodiquement des êtres de la nature, soit considérés en eux-mêmes, d’après l’état actuel de nos connoissances, soit relativement à l’utilité qu’en peuvent tirer la médecine, l’agriculture, le commerce et les arts, suivi d’une biographie des plus celebres naturalistes, etc., ed. F. Cuvier, vol. 67, 3–16. Strasbourg/Paris: Levrault/Le Normant.Google Scholar
  33. Matagne, Patrick. 2011. Les botanistes de l’Ouest et les faiseurs d’espèces. Bulletin d’épistémologie et d’histoire des sciences de la vie 18 (2): 157–168.Google Scholar
  34. Mons, Jean-Baptiste Van. 1835. Arbres fruitiers. Leur culture en Belgique et leur propagation par la graine ou Pomonimie belge, expérimentale et raisonnée, on y a joint le catalogue descriptif abrégé de bons fruits nouveaux procréés et cultivés à la pépinière d’expérience de l’auteur à Louvain, vol. 1. Louvain: Dusart et Vandenbroeck.Google Scholar
  35. Müller-Wille, Staffan, and Vitezslav Orel. 2007. From Linnaean species to Mendelian factors: Elements of hybridism, 1751–1870. Annals of Science 64 (2): 171–215.CrossRefGoogle Scholar
  36. Müller-Wille, Staffan, and Hans-Jörg Rheinberger. 2007. Introduction. In Heredity produced: At the crossroad of biology, politics, and culture, 1500–1870, ed. Staffan Müller-Wille and Hans-Jörg Rheinberger, 5–9. Cambridge: MIT Press.Google Scholar
  37. Müller-Wille, Staffan, and Hans-Jörg Rheinberger. 2012. A cultural history of heredity. Chicago: University of Chicago Press.CrossRefGoogle Scholar
  38. Naudin, Charles. 1861. Sur les plantes hybrides. Revue horticole 10:396–399.Google Scholar
  39. Naudin, Charles. 1862. Nouvelles recherches sur l’hybridité dans les végétaux. Annales des sciences naturelles. Botanique, ser. 4, 19:180–203.Google Scholar
  40. Naudin, Charles. 1865. Nouvelles recherches sur l’hybridité dans les végétaux: Mémoire présenté Ã l’Académie en décembre 1861. Archives du Muséum I:25–176.Google Scholar
  41. Oghina-Pavie, Cristiana. 2011. Horticulture et physiologie végétale au début du XIXe siècle: Un espace de savoir partagé. Bulletin d’histoire et d’épistémologie des sciences de la vie 18 (2): 113–119.Google Scholar
  42. Petit-Thouars, Louis-Aubert du. 1828. Rapport fait au nom du comité des arbres fruitiers, sur trois poires soumises à leur examen. Annales de la société d’horticulture de Paris et journal spécial de l’état et des progrès du jardinage 2:86–94.Google Scholar
  43. Poiteau, Pierre-Antoine. 1828. Considérations sur le procédé qu’emploient les pépiniéristes pour obtenir de nouveaux fruits améliorés et sur celui que paraît employer la nature pour arriver au même résultat. Annales de la société d’horticulture de Paris et journal spécial de l’état et des progrès du jardinage 2:288–298.Google Scholar
  44. Poiteau, Pierre-Antoine. 1833. Le désespoir des amateurs. Annales de la société d’horticulture de Paris et journal spécial de l’état et des progrès du jardinage 13:325–326.Google Scholar
  45. Pronville, Auguste. 1818. Nomenclature raisonnée des espèces, des variétés, et sous variétés du genre rosier, observées au Jardin royal des plantes, dans ceux de Trianon, de Malmaison, et dans les Pépinières des environs de Paris. Paris: Huzard.Google Scholar
  46. Sageret, Augustin. 1826. Mémoire sur le cucurbitacées, principalement sur le melon, avec des considérations sur la production des hybrides, des variétés, etc. Paris: Huzard.Google Scholar
  47. Sageret, Augustin. 1830. Pomologie physiologique ou Traité du perfectionnement de la fructification, avec recherches et expériences sur les moyens d’améliorer les fruits domestiques et sauvages, d’augmenter et d’assurer leur produit, de faire naître des espèces et variétés nouvelles. Paris: Huzard.Google Scholar
  48. Sageret, Augustin. 1840. Des fécondations étrangères spontanées et artificielles et de la production des hybrides considérées dans leurs rapports avec l’amélioration des fruits. Extrait du Journal des connaissances usuelles et pratiques. Paris: Delanchy.Google Scholar
  49. Thouin, André. 1805. Cours complet d’agriculture théorique, pratique, économique, et de médecine rurale et vétérinaire, vol. 12. Paris: Marchant.Google Scholar
  50. Tirard, Stéphane. 2012. La sélection variétale: Maîtriser l’évolution biologique? In La protection juridique du végétal et ses enjeux économiques, ed. Serge Blondel, Sophie Lambert-Wiber, and Camille Maréchal, 15–24. Paris: Economica.Google Scholar
  51. Vibert, Jean-Pierre. 1824. Essai sur les Roses. Paris: Huzard.Google Scholar
  52. Vilmorin, Louis. 1859. Notices sur l’amélioration des plantes par semis et considérations sur l’hérédité dans les végétaux, précédées d’un mémoire sur l’amélioration de la carotte sauvage. Paris: Librairie Agricole.Google Scholar

Copyright information

© Springer International Publishing Switzerland 2015

Authors and Affiliations

  1. 1.CERHIO – Maison des sciences humainesUniversité d’AngersAngersFrance

Personalised recommendations