Advertisement

Ne me touche pas, cet autre nom du cancer

Abstrait

Noli me tangere, en français Ne me touche pas. Issue de l’édition latine de la Bible, cette formule désigne un épisode célèbre de la Vie de Jésus, raconté par l’apôtre Jean [ 1]. C’est le matin de Pâques et Marie-Madeleine vient au tombeau du Christ. Le trouvant vide, elle se met à pleurer. S’étant alors retournée, elle aperçoit Jésus qu’elle prend pour un jardinier. Il l’appelle par son nom et Marie-Madeleine le reconnaît aussitôt. Toute joyeuse, elle s’approche de lui mais Jésus lui lance alors cette fameuse injonction: « Noli me tangere ». Quand la Bible abandonna le latin pour les langues vernaculaires, cela donna: Touch me not, No me toques, Rühre mich nicht, Ne me touche pas...

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Références

  1. 2.
    Alphant M, Lafon G, Arasse D (2001) L’Apparition à Marie-Madeleine. Paris, Desclée de BrouwerGoogle Scholar
  2. 3.
    Nancy JL (2003) Noli me tangere. Paris, BayardGoogle Scholar
  3. 4.
    Anzieu D (1995), Le Moi-peau. Paris, Dunod, p 161–79Google Scholar
  4. 6.
    Van Netten JP (1994) Physical trauma and breast cancer. Lancet 343: 978–9PubMedGoogle Scholar
  5. 7.
    Holman E (1932) Cancer: the menace of repeated examinations. Surg Gyn Obst 55: 667–9Google Scholar
  6. 8.
    Récamier JCA (1829) Recherches sur le traitement du cancer par la compression. Paris, GabonGoogle Scholar
  7. 9.
    Hippocrate (Ve siècle av. J.-C.) Aphorismes, VI, 38Google Scholar

Copyright information

© Springer-Verlag France, Paris 2009

Personalised recommendations