Advertisement

Résumé

Différentes théories ont été proposées pour décrire l’écoulement d’un matériau plastique parfait, non visqueux. Citons la théorie du potentiel plastique (la vitesse de déformation est orthogonale à la surface d’écoulement), la théorie de E. H. Brown, reprise par G. Gudehus en ce qui concerne les sables (le déviateur de vitesse de déformation est orthogonal à la section de la surface d’écoulement par un plan déviatoire), et la théorie de la courbe intrinsèque de Mohr-Caquot (l’écoulement s’effectue par glissement sur un plan paralléle à la contrainte intermédiaire). Chacune de ces théories ne semble valable que pour une classe de matériaux en écoulement plastique parfait.

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Littérature

  1. Sawczuk, A. et P. Stutz, C.R.A.S. série A (Paris), 1968, p. 87-89.Google Scholar
  2. Rivlin, R. S. et J. L. Ericksen, Rat. Mech. Anal. 4, 323–425 (1955).zbMATHMathSciNetGoogle Scholar
  3. Lelong, Contribution à l’étude des propriétés mécaniques des sols sous fortes pressions. Th. Ing. Doct. (Grenoble 1968).Google Scholar
  4. Brown, E. H., Proc. Congr. Appl. Mech. (Munich) 1964, 183.Google Scholar

Copyright information

© Springer-Verlag Berlin Heidelberg 1975

Authors and Affiliations

  • Mounir Hajal
    • 1
  1. 1.Centre d’Etudes MathématiquesBeyrouthLiban

Personalised recommendations