Advertisement

Zusammenfassung

Lors de leur session des 20 et 21 mai 1954, les délégués de la Commission internationale pour la protection du Rhin contre la pollution, ont prié les experts de poursuivre les analyses chimiques de l’eau du Rhin, en considérant surtout la teneur en chlorures, en phénols et en oxygène; c’est-à-dire les matières qui sont d’une importance particulière pour les usages qu’en font les pays riverains du bas Rhin, spécialement les Pays-Bas et quelques régions de l’Allemagne.

Copyright information

© Springer Basel AG 1957

Authors and Affiliations

  • F. Zehender

There are no affiliations available

Personalised recommendations