Advertisement

Annales des Télécommunications

, Volume 2, Issue 12, pp 376–386 | Cite as

Les grandes machines mathématiques

Deuxième partie Les travaux français
  • L. Couffignal
Article

Sommaire

L’analyse structurale des machines à calculer universelles construites jusqu’à présent fait apparaître la possibilité de certains progrès, dont on peut rattacher l’esprit aux doctrines de l’organisation scientifique du travail. De ce point de vue, l’analyse des opérations que nécessite la résolution d’un probléme ne se confond pas avec l’analyse mathématique de ce problème; précisée à l’aide de quelques notions nouvelles simples, elle éclaire le rôle de la «mémoire mécanique» des machines à calculer universelles, et suggère divers moyens de réduire l’importance matérielle de cette partie de la machine dont la réalisation technique ne peut encore être considérée comme satisfaisante, du moins pour la fonction qui lui est assignée dans les machines construites jusqu’à présent. Une revue rapide des résultats atteints dans diverses techniques montre que la réalisation d’une machine à calculer universelle satisfaisant aux conditions dont l’étude précédente met l’intérêt en relief ne se heurte à aucune difficulté essentielle.

Le mécanisme qui paraît le plus caractéristique du projet français, le comparateur, permet d’envisager des solutions nouvelles pour les problèmes de comptabilité, de statistique et de documentation: l’exposé schématique de leur application à la comptabilisation des chèques postaux en donne un exemple précis.

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Copyright information

© Institut Telecom / Springer-Verlag France 1947

Authors and Affiliations

  • L. Couffignal

There are no affiliations available

Personalised recommendations