Advertisement

Sur le théorème de M. Bloch

  • Georges Valiron
Article

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

References

  1. 1).
    VoirG. Valiron,Sur les théorèmes de MM.Bloch,Landau,Montel etSchottky [Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des Sciences, t. 183 (2e semestre, 1926), p. 728–730 etE. Landau,Der Picard Schottky sche Satz und die Bloch sche Konstante [Sitzungsberichte der Preussischen Akademie der Wissenschaften, 1926, p. 467–474]. Ce théorème a été étendu aux séries deDirichlet et aux fonctions analogues par l’auteur et parE. Landau. VoirG. Valiron,Sur une généralisation d’un théorème de M. Landau [Comptes rendus hebdomadaires les séances de l’Académie des Sciences, t. 186 (1er semestre, 1928), p. 1815–1817];E. Landau,Zur Ritt schen Verallgemeinerung des Picard-Schottky schen Satzes auf Dirichlet sche Reihen [Sitzungsberichte der Preussischen Akademie der Wissenschaften, 1928, p. 339–344].Google Scholar
  2. 4).
    G. Valiron,Sur un théorème de MM.Koebe et Landau [Bulletin des Sciences Mathématiques, t. LI (1927), p. 34–42];Sur les valeurs des fonctions holomorphes dans un cercle [Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des Sciences, t. 183 (2e semestre, 1926), p. 1256–1258].Google Scholar
  3. 5).
    M.Landau, présentait ce théorème comme généralisant un théorème de M.Ritt. M.Bochner avait donné antérieurement une proposition analogue avec des hypothéses moins restrictives que celles de M.Ritt, mais plus restrictives que celles deM. Landau Journal of the London math. soc., vol. I, 1926, p. 100–103). M.Landau m’a fait connaître ce travail de M.Bochner qu’il ignorait lorsqu’il écrivit son mémoire cité plus haut, tout comme je l’ignorais en écrivant ma note citée de 1928; il m’a prié de le signaler ici.Google Scholar

Copyright information

© Springer 1930

Authors and Affiliations

  • Georges Valiron
    • 1
  1. 1.Strasbourg

Personalised recommendations