Advertisement

Canadian Anaesthetists’ Society Journal

, Volume 4, Issue 4, pp 419–427 | Cite as

Anaesthetic experiences using extracorporeal circulation for open heart surgery

  • E. A. Gain
Article

Keywords

Cardiac Arrest Septal Defect CANADIAN Anaesthetist Cerebral Hypoxia Blood Replacement 
These keywords were added by machine and not by the authors. This process is experimental and the keywords may be updated as the learning algorithm improves.

Résumé

Nous avons fait part de notre expérience en anesthésie acquise au cours de 25 cas où ľon a employé la pompe de Lillehe et Dewall, oxygénateur barboteur a faible débit. Au cours de ce travail un des problèmes les plus difficiles à été ľévaluation de pertes sanguines et de leur remplacement pour maintenir ľéquilibre de la masse sanguine circulante.

Ľauteur est ďavis que ďici à ce que nous ayons acquis plus ďexpérience, il est essentiel que, dans ces cas, nous enrégistrions les pressions veineuse et artérielle de même que ľélectroencéphalogramme afin ďêtre renseignés è tous les instants sur les pertes sanguines et leur remplacement, sur le niveau ďanesthesie et sur ľefficacité de la circulation artificielle.

Comme techniques et agents anesthésiques, nous avons employé les barbituriques intraveineux et les paralysants musculaires avec le protoxide ďazote et ľoxygène ou ľanalgésie è ľéther. Nous préférons cette dernière technique. Quand nous le pouvons, nous laissons de coté les barbituriques intraveineux qui diminuent le débit cardiaque et s’éliminent difficilement et lentement. En anesthésie, toutes les méthodes sont bonnes si ľon respecte les prmcipes essentiels: une anesthésie très légère et un contrôle parfait de la ventilation. Dans quelques cas, nous avons provoqué ľarrêt cardiaque avec de ľacetylcholine: cette façon ďagir ne présente pas ďavantages et nous ľemployons seulement quand le chirurgien ľexige pour certaines raisons techniques.

II est apparu fréquemment des troubles de conduction, signature ďun pronostic sombre. II n’a pas été rare de constater des morts subites durant les 24 premières heures. Selon toute apparence, les organes vitaux n’ont subi aucun dommage ni par ľanesthésie ni par la circulation extracorporelle.

Nous n’avons pas tenté de choisir les cas, nous en avions une grande variété: on trouvera dans les tables, les résultats obtenus et les causes de mort. Ľauteur a ľimpression que cette technique va devenir bientôt ďusage courant dans les centres importants et que les anesthésistes devraient se familiariser avec les problèmes anesthésiques et chirurgicaux que pose cette section de la chirurgie.

References

  1. 1.
    Buckley, J., Physiological Disturbances during Low-Flow Extracorporeal Circulation. Presented before Western Division, Canadian Anaesthetists’ Society (March, 1957)Google Scholar
  2. 2.
    Mendelsohn, David. Experiences Using the Pump Oxygenator for Open Cardiac Surgery in Man. Anesthesiology.18. 223 (March, 1957).PubMedCrossRefGoogle Scholar
  3. 3.
    Matthews, J.. Acute Effect of Low-Flow Extracorporeal Circulation on Cerebral Physiology. Anesthesiology 18: 169 (Jan., 1957).CrossRefGoogle Scholar
  4. 4.
    Patrick, R. T. Personal communicationGoogle Scholar

Copyright information

© Canadian Anesthesiologists 1957

Authors and Affiliations

  • E. A. Gain
    • 1
  1. 1.Department of AnaesthesiologyUniversity of Alberta and University HospitalEdmonton

Personalised recommendations