Advertisement

An evaluation of local and general anaesthesia for diagnostic bronchoscopy

  • H. Barbie Fairley
Article

Summary

Some of the advantages and disadvantages of local and general anaesthesia for bronchoscopy have been discussed and the findings in a series of 275 cases reported. It is shown that general anaesthesia is preferable to a high percentage of patients, permitting an easier instrumentation and quicker examination and giving fewer complications of trauma, but the present technique, using succinylcholme and thiopentone, introduces several further complications, figures for which are given. It is suggested that, while each case should be considered on its merits, general anaesthesia will be the anaesthesia of choice in the vast majority of cases. Suggestions are made for improvements in the current technique.

Keywords

General Anaesthesia Local Anaesthesia Thiopentone CANADIAN Anaesthetist General Anaesthetic 
These keywords were added by machine and not by the authors. This process is experimental and the keywords may be updated as the learning algorithm improves.

Résuné

275 anesthésies pour bronchoscopie pour fin de diagnostic servent de matière pour comparer les avantages et les désavantages de ľanesthésie locale et de ľanesthésie générale.

Le problème est abordé comme suit:
  1. 1.

    Une misse au point des conditions anesthésiques idéales pour la bronchoscopie. Dans le détail, on a tenu compte des considérants suivants: (a) Les meilleures conditions ďopération: ce qui devrait être le but de chacun; (b) Ľimportance du risque pour le malade. (c) Ľacceptation de ľanesthésie locale par le malade. 47 pour cent de ceux à on avait fait une anesthésie locale opteraient pour une générale s’ils devaient avoir une autre bronchoscopie, 0.8 pour cent de ceux à qui on a fait une générale préférei aient une anesthésie locale si la chose était à recommencer.

     
  2. 2.

    Un rapport et une appréciation du degré de succès ou du manque de succès obtenu dans la série présentée soit sous anesthésie locale soit sous anesthésie générale. Des groupes comparables de malades ont été soumis, les uns à ľanesthésie locale, les autres à ľanesthésie générale; ľinstrumentation dans le premier groupe a été plus difficile. Ľexamen a été fait en moins de temps et avec moins de traumatisme sous anesthésis générale. Dans le groupe de malades examinés sous anesthésie locale, on a qualifié les résultats de bons, passables ou mauvais; 87 pour cent des cas sont entrés dans les deux premières classifications, mais seulement 20 pour cent des résultats étaient parfaits. On présente des statistiques sur les vomissements postopératoires, la céphalée, les douleurs musculaires, les irrégularités du pouls, etc.; en ce qui concerne ces complications, les statistiques montrent que ľanesthésie générale en entraîne davantage; certaines de ces complications sont étudiées plus particulièrement. Chez tous les cas soumis à ľanesthésie générale, on a noté le temps écoulé depuis la fin de ľexamen au moment où le malade pouvait répondre à son appel. Dans la grande majorité des cas, cet espace de temps a été inférieur à cinq minutes.

     
  3. 3.

    On a étudié les améliorations possibles de la technique habituelle avec ľanesthésie générale si ľon emploie la succinylcholine et le thiopentone. Les contrindications sont énumérées.

     

A tout considéré, nous sommes ďavis que, bien que chacun des malades doit être étudié et pose son problème, ľanesthésie générale sera choisie dans la plupart des cas. Les techniques actuelles ne sont toutefois pas parfaites.

References

  1. 1.
    Thomas, Dylwyn. Personal communication.Google Scholar
  2. 2.
    d’Abreu. Textbook of Thoracic Surgery.Google Scholar
  3. 3.
    Jooste, K. H. Anaesthesia10 54 (1955).CrossRefGoogle Scholar
  4. 4.
    Cheatle, C. A. &Chambers, K. B. Anaesthesia1 J. 171 (1955)CrossRefGoogle Scholar
  5. 5.
    Kelsall, P. D. Brit. J Anaes.26: 182 (1954)CrossRefGoogle Scholar
  6. 6.
    Churchill-Davidson, H. C. Anaesthesia7: 237 (1952).PubMedCrossRefGoogle Scholar
  7. 7.
    Clark, J. V. &Goodwin, G. P. J Laryng. & Otol.64: 570 (1950).Google Scholar
  8. 8.
    Herron, R. A. C. Anaesthesia5. 40 (1950).PubMedCrossRefGoogle Scholar
  9. 9.
    Chxjrchtll-Davidson, H. C. Anaesthesia8. 128 (1953)CrossRefGoogle Scholar
  10. 10.
    Rubin, H. J. &Kully, B. M. Arch. Otolaryng.56. 13 (1952)Google Scholar
  11. 11.
    Currie, T. T. Brit M. J.1 1032 (1953)PubMedGoogle Scholar
  12. 12.
    Churchill-Davidson, H. C. Brit M. J.1 74 (1954).PubMedCrossRefGoogle Scholar
  13. 13.
    Fairley, H. Barrie Can. M. A. J.73 914 (1955)Google Scholar

Copyright information

© Canadian Anesthesiologists 1956

Authors and Affiliations

  • H. Barbie Fairley
    • 1
    • 2
  1. 1.Department of AnaesthesiaToronto General HospitalUSA
  2. 2.Department of AnaesthesiaBrompton HospitalLondonEngland

Personalised recommendations