Advertisement

Annales Des Télécommunications

, Volume 7, Issue 12, pp 517–524 | Cite as

La synthèse des réseaux an paires de bornes

  • Marcel Bayard
Article
  • 18 Downloads

Sommaire

L’auteur a écarté le cas des réseaux purement réactifs, parce que bien connu. Il analyse la méthode deGewertz pour le quadripôle et montre comment il a pu l’étendre au cas du réseau àn paires (méthode de matrices réduites). Ensuite il expose les grandes lignes des méthodes qui ont, pour commun moyen auxiliaire, la détermination d’un réseau purement réactif qui, après fermeture de certains accès sur des résistances, fournitle réseau cherché. Il indique trois procédés de détermination du réseau auxiliaire. Le premier (donné indépendamment parY. Oono au Japon etR. Leroy en France) comporte la détermination de la matrice d’impédance du réseau auxiliaire Le second (dû à l’auteur) utilise les travaux deL. Collet sur les circuits superposés pour déterminer la matrice de chaîne du réseau auxiliaire. Enfin le dernier procédé (dû àV. Belevitch) est basé sur l’emploi des matrices de répartition (scattering matrices). La plus ou moins grande généralité des différentes méthodes est évoquée.

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Bibliographie

  1. [1]
    Cauer (W.),Théorie des montages linéaires à courant alternatif. (Theorie der linearen Wechselstromschaltungen.) Akademische Verlagsgesellschaft Becker et Erler, Leipzig (1941).Google Scholar
  2. [2]
    Bayard (M.), Synthèse des réseaux passifs à un nombre quelconque de paires de bornes connaissant leurs matrices d’impédances ou d’admittances.Bull. Soc. Fr. Électriciens (sept. 1949),9, no 96, pp. 497–502.Google Scholar
  3. [3]
    Brune (O.), Synthèse de réseaux finis à 2 terminaisons. (Synthesis of a finite two-terminal network.)J. Math. Phys., U. S. A. (août 1931).Google Scholar
  4. [4]
    Gewertz (Ch.-M.), Synthèse d’un réseau fini à 4 bornes connaissant ses fonctions d’entrée et de transfert. (Network synthesis, synthesis of a finite four—terminal network from its prescribed driving-point functions and transfer function.)Baillere Tindall and Cox, Londres (1933), p. 145.Google Scholar
  5. [5]
    Leroy (R.), Sur la synthèse des quadripôles passifs les plus généraux.Câbles Transm., Fr. (avril 19493, no 2, pp. 141–158.Google Scholar
  6. [6]
    Belevitch (V.), Note sur la synthèse des quadripôles passifs les plus généraux.Câbles Transm., Fr., (oct. 1949),3, no 4, p. 340.Google Scholar
  7. [7]
    Leroy (R.), Quadripôles.Bull. Soc. Fr. Électriciens (mars 1950),10, no 102, pp. 128–134.Google Scholar
  8. [8]
    Leroy (R.), Sur la synthèse des réseaux passifs àn paires de bornes.Câbles Transm., Fr. (juil. 1950),4, no 3, pp. 234–247.Google Scholar
  9. [9]
    Oono (Y.), Synthèse d’un réseau fini à 2n terminaisons par un groupe de réseaux dont chacun ne comprend qu’une résistance ohmique. (Synthesis of a finite 2n—terminal network by a group of networks each of which contains only one ohmic resistance.)J. Math. Phys., U. S. A., (avril 1950),29, p. 13–26.MATHMathSciNetGoogle Scholar
  10. [10]
    Bayard (M.), Résolution du problème de la synthèse des réseaux deKirchhoff par la détermination de réseaux purement réactifs.Câbles Transm., Fr. (oct. 1950),4, no 4, pp. 281–296.Google Scholar
  11. [11]
    Collet (L.), Définitions et caractéristiques des circuits superposés.Ann. Télécommunic., Fr. (fév. 1949),4, no 2, pp. 42–56.Google Scholar
  12. [12]
    Belevitch (V.), Pertes de transmission dans des réseaux à 2n terminaisons. (Transmission losses in 2n—terminal networks.)J. Appl. Phys., U. S. A. (juil. 1948),19, no 7, pp. 636–638.Google Scholar
  13. [13]
    Belevitch (V.), Théorie des réseaux à 2n bornes et applications à la téléphonie de conférence. (Theory of 2n—terminal networks with applications to conference telephony.)Electr. Communic., U. S. A. (sept. 1950),27, no 3, pp. 231–244.Google Scholar
  14. [14]
    Belevitch (V.), Synthèse des réseaux électriques passifs àn paires de bornes de matrices de répartition prédéterminée,Ann. Télécommunic., Fr. (nov. 1951),6, no 11, pp. 302–312.MathSciNetGoogle Scholar
  15. [15]
    Kiyasu (Z.),Ikeno (N.),Journ. Phy. Soc., Japan (janv.–févr. 1952),7, no 1, p. 114.Google Scholar
  16. [16]
    Oono (Y.), Synthèse d’un réseau fini à 2n terminaisons: extension de la théorie de Brune pour un réseau à 2 terminaisons. (Synthesis of a finite 2n—terminal network as the extension of Brune’s two terminal network theory.)J. of Inst. Elect. Communic. Engnrs., Japon (août 1948).Google Scholar

Copyright information

© Institut Telecom / Springer-Verlag France 1952

Authors and Affiliations

  • Marcel Bayard

There are no affiliations available

Personalised recommendations