Advertisement

PSN

, Volume 1, Issue 3, pp 31–38 | Cite as

Le bilan de compétences: une pratique de conseil en orientation professionnelle pour adultes

  • Serge Blanchard
Sciences Humaines
  • 112 Downloads

Résumé

Héritier de l’examen d’orientation professionnelle, mis en place à partir de 1938 pour les jeunes s’engageant dans l’apprentissage d’un métier, le bilan de compétences a pour objectif de répondre aux besoins de formation et d’orientation tout au long de la vie professionnelle. Cette pratique de bilan de compétences a une durée maximale de 24 heures et comporte cinq entretiens. Elle s’inscrit dans le cadre de la psychologie du conseil en orientation dont nous présentons les principales caractéristiques. Avec le développement d’une conception “moderne” de l’individu, le choix professionnel est plus souvent conçu comme une réalisation de soi, ce qui amène la personne à réfléchir à ses caractéristiques personnelles, ainsi qu’aux valeurs et aux intérêts qui guident son engagement professionnel et personnel dans la vie sociale. Des résultats d’enquêtes montrent que le bilan de compétences peut aider les bénéficiaires à clarifier et à renforcer leurs images de soi et à dynamiser leurs conduites de projet. En aidant le bénéficiaire dans un travail de réflexion sur soi et de prise de décision, le conseiller s’appuie non seulement sur des savoirs méthodologiques mais aussi sur des conceptions déontologiques, éthiques et philosophiques explicites ou implicites.

Mots Clés

Bilan de compétences Conseil en orientation professionnelle Sentiment d’efficacité 

The “bilan de compétences”: A career counseling practice

Abstract

The “bilan de compétences” is a career counseling practice which enables people to recognize and utilise their resources to make career-related decisions and manage career-related problems, all along their life-career. This practice lasts 24 hours and is composed of 5 interviews. Within the context of a “modern” conception of the person, the coccupational choice is considered as self enhancement. It is the reason why, during the counseling process — whose main characteristics are presented — the person has to focus on his self concept, values and interests. The results of surveys show that the process of “bilan de compétences” helps the clients to enhance personal self efficacy and to make plans. Throughout the career counseling process, the counsellor uses career guidance tools and techniques which are not only chosen according to theoretical aspects, but also according to professional codes of ethics and philosophical principles.

Keywords

“Bilan de compétences” Career counseling Self-efficacy 

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Références

  1. 1.
    Afpa, CentreInffo, Cnam (dir.). 1999.L’orientation professionnelle des adultes. Marseille: Céreq, 187–193.Google Scholar
  2. 2.
    Angeville H., Bellenger J. 1989. Quelques courants de la pratique de conseil.In Numéro Spécial: L’entretien en orientation.Bulletin de l’ACOF: 14–41.Google Scholar
  3. 3.
    Aubret J., Aubret F., Damiani C. 1990.Les bilans personnels et professionnels. Guide Méthodologique. Issyles-Moulineaux: E.A.P.Google Scholar
  4. 4.
    Bandura A. 2003Auto-efficacité. Le sentiment d’efficacité personnelle. Bruxelles: De Boeck.Google Scholar
  5. 5.
    Blanchard S. 2000 (dir.). Numéro spécial: Le conseil en orientation.L’Orientation Scolaire et Professionnelle, 29, 1.Google Scholar
  6. 6.
    Bujold C., Gingras M. 2000.Choix professionnel et développement de carrière: théorie et recherche (2ème ed.). Boucherville, Québec: G. Morin.Google Scholar
  7. 7.
    Castel R., Haroche C. 2001.Propriété privée, propriété sociale, propriété de soi. Entretiens sur la construction de l’individu moderne. Paris: Fayard, p. 62–69.Google Scholar
  8. 8.
    Dubar C. 2000.La crise des identités. L’interprétation d’une mutation. Paris: PUF, p. 127–128.Google Scholar
  9. 9.
    Egan G. 1992.Communication dans la relation d’aide. Laval, Québec: Editions Etudes Vivantes.Google Scholar
  10. 10.
    Feltham C. 1995.What is counselling? London: Sage.Google Scholar
  11. 11.
    Fouchault M. 1984.Etude du franc-parler, de la parrhésia, comme modalité du dire vrai. Cours au Collège de France, 1er février 1984.Google Scholar
  12. 12.
    Fraisse P. 1985. Il y a trois psychologies.In Noizet G., Bélanger D., Bresson F. (dir.).La communication. Paris: PUF, p. 331–343.Google Scholar
  13. 13.
    Francequin G. 1995. Histoire de vie et pratique de l’orientation.L’Orientation Scolaire et Professionnelle, 24: 301–326.Google Scholar
  14. 14.
    Hadot P. 1997.La citadelle intérieure. Introduction aux Pensées de Marc Aurèle. Paris: Fayard.Google Scholar
  15. 15.
    Hadot P. 2001.La philosophie comme manière de vivre. Paris: Albin Michel.Google Scholar
  16. 16.
    Huteau M. 2002.Psychologie, psychiatrie et société sous la troisième République. La biocratie d’Édouard Toulouse (1865–1947). Paris: L’Harmattan.Google Scholar
  17. 17.
    Lhotellier A. 2001.Tenir conseil. Paris: Seli Arslan.Google Scholar
  18. 18.
    Meara N., Patton M. 1994. Contribution of the working alliance in the practice of career counseling.The Career Development Quartely, 43: 161–177.Google Scholar
  19. 19.
    Peavy R.V. 1984.Le counselling des adultes en vue de la prise de décision. Montréal: Institut de Recherches Psychologiques.Google Scholar
  20. 20.
    Prost A. 1996. Des professions à l’école: jalons pour une histoire de l’orientation en France.Vie Sociale, 5: 11–24.Google Scholar
  21. 21.
    Reuchlin M. 1971. Rôle et responsibilités propres du conseiller d’orientation scolaire et professionnelle.BINOP, 27: 3–20.Google Scholar
  22. 22.
    Savickas M.L., Walsh W.B. (eds.). 1996.Handbook of career counseling. Palo Alto, CA: Davies-Black Publishing.Google Scholar
  23. 23.
    Schlanger J. 1998.La vocation. Paris: Le Seuil, p. 9–13.Google Scholar
  24. 24.
    Taylor C. 1998.Les sources du moi. La formation de l’identité moderne. Paris: Le Seuil.Google Scholar
  25. 25.
    Thorne B. 2001. The prophetic nature of pastoral counseling.British Journal of Guidance & Counselling, 29: 435–445.CrossRefGoogle Scholar
  26. 26.
    Wheeler D., Janis L. 1980.A practical guide for making decisions. New York: The Free Press.Google Scholar
  27. 27.
    Zarka J. 2000. Conseils et limites. Limites du conseil, au-delà des limites.L’Orientation Scolaire et Professionnelle, 29, 1: 141–169.Google Scholar

Copyright information

© Springer 2003

Authors and Affiliations

  1. 1.Service de RechercheInstitut National d’Étude du Travail et d’Orientation ProfessionnelleParis

Personalised recommendations