Advertisement

Marine Biology

, Volume 36, Issue 2, pp 123–134 | Cite as

Les peuplements benthiques (zoobenthos) de la région de Marseille (France): aspects méthodologiques de la délimitation des peuplements par les méthodes mathématiques

  • J. -P. Reys
Article

Conclusions générales

De l'ensemble des comparaisons il ressort que les 25 stations étudiées peuvent être considérées comme faisant partie de 5 peuplements distincts, certaines de ces stations étant dans des zones de transition. Ces 5 peuplements correspondent à ceux décrits par Picard (1965) par une méthode classique à la même époque. Le regroupement des stations par une méthode de classification simple (dendrogrammes) ou par une méthode mathématique plus complexe (analyse factorielle) donne donc des résultats qui sont écologiquement significatifs. Néanmoins, la prise en considération de deux pertes d'information possibles, celle due au coefficient de liaison utilisé et celle due au nombre d'observations (espèces) pris en considération montre qu'en dessous d'un seuil, qui est ici d'une centaine d'espèces (environ le quart de l'effectif), les résultats sont quelque peu perturbés. Au-dessus de ce seuil, quel que soit le coefficient utilisé, le regroupement s'effectue dans ses grandes lignes de manière similaire; ce n'est qu'au niveau de détails qu'intervient alors la qualité du coefficient. Ce n'est aussi qu'au niveau du détail qu'apparaissent des différences entre les trois descripteurs (densité, fréquence, biomasse), la densité étant à l'origine des constellations les plus denses et par conséquent des structures les plus claires.

Abstract

A data matrix comprising 480 species at 25 stations and using three parameters (density, frequency, biomass) is presented. The number of species has been reduced as a function of the following criteria: relative percentage of total abundance, total information (Shannon measure), quantity of information per station. From these reduced matrices, three correlation coefficients have been calculated: the linear correlation coefficient r, the Kendall rank coefficient τ and the Pearson's ϕ coefficient. For comparison purposes the 20 matrices may be analysed by hierarchical classification (dendrogram) and principal component analysis before and after rotation. The stations groups delimited are ecologically significant. When a too small matrix or the coefficient τ and ϕ are used, grouping is indistinct. Groups can be defined very clearly when the coefficient r is calculated on a matrix including more than 65 species. The observed group pattern can be explained by 4 factors: Huveaune and Rhône river-outflow and two types of currents (coastal and whirling) produced by different winds.

Keywords

Biomass Principal Component Analysis Linear Correlation Data Matrix Station Group 
These keywords were added by machine and not by the authors. This process is experimental and the keywords may be updated as the learning algorithm improves.

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Littérature citée

  1. Blanc, F., P. Chardy, A. Laurec et J.-P. Reys: Choix des métriques qualitatives en analyse d'inertie. Implications en écologie marine benthique. Mar. Biol. 35, 49–67 (1976)CrossRefGoogle Scholar
  2. Blance, F., et M. Leveau: Plancton et eutrophie: aire d'épandage rhodanienne et Golfe de Fos (traitement mathématique des données) 681 pp. Thèse Doctorat Université Aix-Marseille 1973Google Scholar
  3. —, M.C. Bonin et A. Laurec: Ecologie d'un milieu eutrophique: traitement mathématique des données. Mar. Biol. 14, 120–129 (1972)CrossRefGoogle Scholar
  4. Brotski, V.A. and L.A. Zenkevitch Materials for quantitative evaluation of the bottom of the Barents, White and Kara Seas. Trudy vses. nauchno-issled. Inst. morsk. ryb. Khoz. Okeanogr. (VNIRO) 4, 5–126 (1939)Google Scholar
  5. Curtis, J.T. and R.P. McIntosh: An upland forest continuum in the prairie-forest border region of Wisconsin. Ecology 32, 476–496 (1951)CrossRefGoogle Scholar
  6. Dagnélie, P.: Contribution à l'étude des communautés végétales par l'analyse factorielle. Bull. Serv. Carte phytogéogr. (Sér. B) 5, 7–71 et 93–195 (1960)Google Scholar
  7. Greig-Smith, P.: Quantitative plant ecology, 198 pp. London: Butterworths 1957Google Scholar
  8. Petersen, C.G.J.: Valuation of the sea. II. The animal communities of the sea bottom and their importance for marine zoogeography. Rep. Dan. biol. Stn 24, 44–66 (1913)Google Scholar
  9. — and P. Boysen Jensen: Valuation of the sea. I. Animal life of the sea bottom, its food and quantity. Rep. Dan. biol. Stn 20, 1–81 (1911)Google Scholar
  10. Picard, J.: Recherches quantitatives sur les biocoenoses marines des substrats meubles dragables de la région marseillaise. Recl Trav. Stn mar. Endoume 52, 1–160 (1965)Google Scholar
  11. Reys, J.-P.: Analyses statistiques de la microdistribution des espèces benthiques de la région de Marseille. Téthys 3, 381–403 (1971)Google Scholar
  12. — Les peuplements benthiques (zoobenthos) de la région marseillaise: un essai d'analyse multivariée. Téthys 5, 173–199 (1973)Google Scholar
  13. Richards, S.W. and G.A. Riley: The benthic epifaune of Long Island Sound. Bull. Bingham oceanogr. Coll. 19, 89–136 (1967)Google Scholar
  14. Weydert, P.: Etude sédimentologique et hydrodynamique d'une coupe de la partie médiane du grand Récif de Tuléar (SW de Madagascar). Téthys 1 (Suppl), 237–280 (1971)Google Scholar

Copyright information

© Springer-Verlag 1976

Authors and Affiliations

  • J. -P. Reys
    • 1
  1. 1.Laboratoire d'Hydrobiologie MarineCentre Universitaire de LuminyMarseilleFrance

Personalised recommendations