Advertisement

International Review of Education

, Volume 65, Issue 5, pp 811–832 | Cite as

L’éducation en prison à la périphérie de l’éducation pour tous

  • Marc De MaeyerEmail author
Original Paper
  • 27 Downloads

Abstract

Prison education on the margins of education for all – Prison education is an issue which would benefit from a more active role of initiative on the part of UNESCO. In Europe, Latin America, Asia and Africa, advocacy groups and networks are emerging; the same is true at university level, where research conducted on prison education is gaining greater visibility. This article is based on the author’s visits to prisons and meeting with officials, actors and prisoners in many prisons in more than 70 countries in the context of his work as a Senior Research Specialist for the UNESCO Institute of Lifelong Learning. At times contradictory, the objectives policy makers and prison educators set themselves include intelligently occupying inmates; informing and entertaining them; reducing recidivism; offering professional training; and calming them down. As a tool to both prevent recidivism and alleviate the effects of their disadvantaged background, prison education thus concentrates all the ambiguities of an education aiming to liberate in an environment that does not allow freedom. Inmates are destabilised by the confined space and daily schedule of the prison environment, which do not correspond in any way to the distances and rhythms of the outside world. Although they do have access to a few sports activities, to the prison library, to work, to training, all of these activities take place in an artificially constructed space-time. Education is a right and, as such, it should not be justified economically or in terms of security and order. This article examines some good and bad motivations for further education in prison. It concludes with suggestions for prison education for all throughout life, whatever that life may look like.

Résumé

L’éducation en prison est une problématique où l’on voudrait voir l’UNESCO jouer un rôle plus actif d’initiative. En Europe, en Amérique latine, en Asie, en Afrique, des regroupements et réseaux voient le jour ; il en est de même au niveau universitaire où les recherches effectuées acquièrent une plus grande visibilité. Cet article est fondé sur l’expérience et la rencontre de l’auteur qui, comme Chercheur Principal à l’institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie, a pu visiter de nombreuses prisons dans plus de 70 pays et s’entretenir avec les responsables, acteurs et détenus dans une centaine de pays. Occuper intelligemment le détenu, l’informer et le distraire, diminuer la récidive, offrir une formation professionnelle, le calmer sont les objectifs parfois contradictoires que se donnent souvent politiques et formateurs. À la fois outil de prévention de la récidive et de réparation de la faute, l’éducation en prison concentre alors toutes les ambiguïtés d’une éducation qui libère dans un milieu qui ne permet pas une telle liberté. L’espace et le temps de la prison déstabilisent le détenu, en tant qu’ils ne correspondent en rien avec les distances et le rythme de l’extérieur. L’accès aux rares activités sportives, à la bibliothèque, au travail, à la formation prend place dans cet espace-temps en trompe-l’œil. L’éducation est un droit et, à ce titre, elle ne doit pas être justifiée économiquement ou en termes de sécurité et d’ordre. Cet article examine quelques bonnes et mauvaises motivations qui plaident pour une autre éducation en prison. Il s’achève par des suggestions relatives à l’éducation en prison, pour tous, tout au long de la vie, quelle que soit cette vie.

Mots clés

éducation en prison droits humains 

Notes

Bibliographie

  1. Attali, J. (2006). Une brève histoire de l’avenir. Paris: Fayard.Google Scholar
  2. Badinter, R. (2011). Les épines et les roses. Paris: Fayard.Google Scholar
  3. Camus, A. (1960). Le premier homme. Paris: Gallimard.Google Scholar
  4. CoreCivic (2019). CoreCivic 2018 annual report : Form 10-K. Brentwood, TN : CoreCivic. Disponible à https://materials.proxyvote.com/Approved/21871N/20190318/10K_388754/pubData/source/Annual%20Report.pdf, consulté le 19 août 2019.
  5. De Coninck, G. (1997). La formation initiale du personnel de surveillance des établissements pénitentiaires: des exigences morales et religieuses à la formation d’intervenants socio-éducatifs en milieu pénal. Déviance et societé, 21(2), 165–216.Google Scholar
  6. de Marans, A. (2009). Images en prison à la prison Les Baumettes, lieux-fictifs. Marseille. Convergence, 42(2–4), 253–259.Google Scholar
  7. Dostoïevski, F. (1977 [1862]). Souvenirs de la maison des morts. Traduit du russe par L. Desormonts et H. Mongault. Préface de Claude Roy. Paris : Folio/Éditions Gallimard.Google Scholar
  8. Foucault, M. (1975). Surveiller et punir. Paris: Gallimard.Google Scholar
  9. Fox, J. (2016). James Fox (The prison yoga project) interviewed by Stuart Tranter (YogiStu) [online video]. YouTube, 23 September 2016. Disponible à https://www.youtube.com/watch?v=dR_2HTGF31Y, consulté le 19 août 2019.
  10. Hinzen, H., & Robak, S. (2016). Savoirs, compétences et aptitudes pour la vie et le travail. Éducation des Adultes et Développement, 83, 32–36.Google Scholar
  11. IUE (Institut de l’UNESCO pour l’éducation) (1995). Éducation de base dans les prisons. Hambourg : IUE. Version anglaise disponible à https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000111660, consulté le 10 avril 2019.
  12. Kierkegaard, S. (1935). Le concept de l’angoisse. Paris: Gallimard.Google Scholar
  13. OIP (Observatoire International des Prisons). (2016). Les activités en prison : un instrument de maintien d l’ordre. Avec C. Rostaing et Y. Bouagga. Dedans-Dehors, 91, 22–26.Google Scholar
  14. ONUDC (Office des Nations unies contre la drogue et le crime) (2016 [1957]). Ensemble des règles minima des Nations-Unies pour le traitement des détenus (Règles Nelson Mandela). Vienne : ONUDC Section de la justice, Division des opérations, Centre international de Vienne. Disponible à https://www.unodc.org/documents/justice-and-prison-reform/Nelson_Mandela_Rules-F-ebook.pdf, consulté le 3 avril 2019.
  15. Rangel, H. (2009a). Europe état de lieux de l’éducation en prison. Convergence, 42(2–4), 85–102.Google Scholar
  16. Rangel, H. (dir.) (2009b). Mapa regional latinoamericano sobre educacion en prisiones: notas para el análisis de la situación y la problemática regional [Carte régionale latino-américaine de l’éducation en milieu carcéral : notes pour l’analyse de la situation et des problèmes régionaux]. Paris : Centre international d’études pédagogiques (CIEP). Disponible à https://www.ciep.fr/sites/default/files/migration/publi_educ/docs/mapa-regional-latinoamericano-sobre-educacion-en-prisones_0.pdf, consulté le 20 août 2019.
  17. RF (République française) (2009). Loi n° 2009-1436 du 24 novembre 2009 pénitentiaire. Paris : Gouvernement de la République française, Ministère de la Justice. Disponible à https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000021312171&categorieLien=id, consulté le 2 mars 2019.
  18. Sartore, M. C. (2009). Teatro-in-stabile, Centre pénitencier de Bolate, Milan, le théâtre dans les lieux de privation culturelle. Convergence, 42(2–4), 261–267.Google Scholar
  19. UIL (Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie) (2009). Rapport mondial sur l’apprentissage et l’éducation des adultes. Hambourg : UIL. Disponible à https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000187521, consulté le 31 juillet 2019.
  20. UNESCO (1997). Déclaration sur l’éducation des adultes. 5e Conférence internationale sur 1’éducation des adultes (CONFINTEA V), Hambourg, 14-18 juillet 1997. Hambourg : Institut de l’UNESCO pour l’éducation (IUE). Disponible à https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000116114_fre?posInSet=4&queryId=5312bffe-d642-4623-9e16-61b6c52d90ff, consulté le 3 avril 2019.
  21. UNESCO (2009). Cadre d’action de Belém. Exploiter le pouvoir et le potentiel de l’apprentissage et de l’éducation des adultes prou un avenir viable. 6e Conférence internationale sur 1’éducation des adultes (CONFINTEA VI). Belém, 1-4 décembre 2009 Hambourg : Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL). Disponible à https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000187789?posInSet=2&queryId=e90b7aa1-cc3c-4564-a3e8-360aceb25f22, consulté le 3 avril 2019.
  22. Walmsley, R. (2017). World female imprisonment list : Women and girls in penal institutions, including pre-trial detainees/remand prisoners [Liste mondiale des femmes incarcérées : Les femmes et les filles dans les établissements pénitentiaires, y compris les prévenus/prisonniers en détention provisoire], 4e édition. London: Institute for Criminal Policy Research, School of Law at Birkbeck, University of London. Disponible à https://www.prisonstudies.org/sites/default/files/resources/downloads/world_female_prison_4th_edn_v4_web.pdf, consulté le 12 août 2019.
  23. Walmsley, R. (2018). World prison population list, 12th edition [Liste mondiale de la population carcérale, 12e édition]. London: Institute for Criminal Policy Research, School of Law at Birkbeck, University of London. Disponible à https://www.prisonstudies.org/sites/default/files/resources/downloads/wppl_12.pdf, consulté le 12 août 2019.

Copyright information

© UNESCO Institute for Lifelong Learning and Springer Nature B.V. 2019

Authors and Affiliations

  1. 1.Consultant indépendentBrusselsBelgium

Personalised recommendations