Advertisement

Canadian Journal of Public Health

, Volume 96, Issue 2, pp 121–124 | Cite as

Le traitement médiatique des messages émis sur les produits, services et moyens amaigrissants par l’Association pour la santé publique du Québec et sa réception

  • Lise Renaud
  • Caroline Bouchard
  • Lyne Mongeau
  • Danielle Maisonneuve
  • Monique Caron-Bouchard
  • Denise Moreau
  • Laurette Dubé
  • Sylvie Gagnon
Article

Résumé

Problématique

L’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) a organisé une conférence de presse pour dévoiler les résultats d’une étude sur les produits, services et moyens amaigrissants (PSMA). Les médias ont amplement couvert l’événement. Nous désirons analyser «comment les messages émis par les institutions de santé sont transmis par les médias et décodés par la population.»

Méthodologie

La conférence de presse, le communiqué de presse ainsi que les 43 documents provenant de divers médias écrits et électroniques, ont fait l’objet d’une analyse comparant le discours émis de l’ASPQ à celui transmis par la presse. Tous ces documents ont fait l’objet d’une analyse basée sur le concept de l’unité d’information. La compilation des unités d’information permet de produire des tableaux indiciels mesurant la fréquence, la partialité, le poids-tendance et la tendance-impact du contenu. De plus, deux entrevues de groupe ont été réalisées auprès de personnes utilisant des PSMA afin d’examiner la notoriété et la perception des messages.

Résultats

Nous comparons le message émis et le message transmis. L’analyse comparative du message émis par l’ASPQ et du message transmis par les médias révèle que pour tous les sujets étudiés, sauf celui des PSMA en général, les médias ont été plus partiaux que l’ASPQ. Les médias ont non seulement amplifié le message émis, mais ont aussi transmis un message très défavorable au regard des PSMA. Par ailleurs, les messages véhiculés par les médias reprennent de manière assez fidèle le message émis lors de la conférence de presse. Quant à la réception du message, les entrevues de groupes («focus group») effectués auprès des personnes concernées par l’utilisation des PSMA nous révèlent que les messages sont passés inaperçus.

Conclusion

Cette analyse entre les messages émis, transmis et reçus nous suggère des pistes pour ajuster notre message et identifier les composantes devant être privilégiées lors d’une prochaine conférence de presse.

Abstract

Background

The results of a study on weight loss products and services were released during a press conference organized by the Association pour la santé publique du Québec (ASPQ). The media widely covered this press conference. The purpose of this article is to answer the question: “How are messages emitted by public health institutions transmitted by the media and received by the population?”

Method

The transcripts of the press conference, the press release as well as 43 documents from the print and broadcast media were evaluated according to a press analysis method. The analysis of these documents was based on the concept of the information unit. The compilation of these information units was used to produce charts which include data such as the frequency, partiality, weight tendency (“poids-tendance”) and tendency-impact (“tendance-impact”). Furthermore, two focus groups of persons using weight loss products and services were conducted.

Results

In this article, we compare the emitted message with the one transmitted. The analysis of the message emitted by the ASPQ and that conveyed by the media revealed that for almost all subjects dealt with during the press conference, the media have been more partial than the ASPQ. The media not only expanded on the emitted message but also gave a negative image of weight loss products and services. Furthermore, the message transmitted by the media was very similar to the initial message. The focus groups on how the message was received by persons using weight loss products and services also revealed that the message was lost in the flow of information on weight loss products and services.

Conclusion

This analysis of the emitted, transmitted and received messages has given us some indications on how to readjust the initial message and on what to emphasize in future press conferences.

MeSH terms

Communications media information theory health campaigns 

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Références

  1. 1.
    Cohen DA, Scribner RA, Farley TA. A structural model of health behavior: A pragmatic approach to explain and influence health behaviors at the population level. Preventive Med 2000;30:146–54.CrossRefGoogle Scholar
  2. 2.
    Attallah P. Théories de la communication. Histoire, contexte, pouvoir. Université du Québec, collection communication et société, TéléUniversité, 2000.Google Scholar
  3. 3.
    Caron-Bouchard M, Renaud L. Pour mieux réussir vos communications médiatiques. Publications du Québec, 2001.Google Scholar
  4. 4.
    Bouchard A, Renaud L. L’écologie de la santé par les médias. Agence D’Arc, 1991.Google Scholar
  5. 5.
    Flora JA, Maibach EW, Maccoby N. The role of media across four levels of health promotion intervention. Annu Rev Public Health 1989;10:181–201.CrossRefPubMedGoogle Scholar
  6. 6.
    Bouchard A, Renaud L. L’écologie de la santé par les médias. Agence D’Arc, 1991.Google Scholar
  7. 7.
    Naville-Morin V. L’écriture de presse. Presses de l’Université du Québec, 2003.Google Scholar
  8. 8.
    Proulx S, Maillet D. Accusé de réception, Le téléspectateur construit par les sciences sociales. Presses de l’Université Laval, 1998.Google Scholar
  9. 9.
    Chartier L. Mesurer l’insaisissable, Méthode d’analyse du discours de presse. Sainte-Foy, Presse de l’Université du Québec, 2003.Google Scholar

Copyright information

© The Canadian Public Health Association 2005

Authors and Affiliations

  • Lise Renaud
    • 1
    • 2
    • 3
    • 4
  • Caroline Bouchard
    • 1
    • 2
  • Lyne Mongeau
    • 1
    • 5
  • Danielle Maisonneuve
    • 1
    • 4
    • 6
  • Monique Caron-Bouchard
    • 1
    • 7
  • Denise Moreau
    • 1
    • 8
  • Laurette Dubé
    • 1
    • 9
  • Sylvie Gagnon
    • 1
    • 2
  1. 1.Groupe de recherche médias et santéCanada
  2. 2.Direction de la santé publique Montréal CentreCanada
  3. 3.Université de MontréalCanada
  4. 4.Université du Québec à MontréalMontréalCanada
  5. 5.Institut national de santé publique du QuébecCanada
  6. 6.Chaire en relations publiques UQAMCanada
  7. 7.Collège Jean-de-BrébeufCanada
  8. 8.Université d’OttawaCanada
  9. 9.McGill UniversityCanada

Personalised recommendations