Advertisement

Springer Nature is making SARS-CoV-2 and COVID-19 research free. View research | View latest news | Sign up for updates

Peripheral blood flow and its modification by peridural sympathetic block

Conclusions

  1. 1.

    Sufficient material has not yet been collected to be peridural sympathetic block the effect of lumbar appear that it Will be of value. At present, patients are being after this operation.

  2. 2.

    This work shows a significant increase in resting skin, in controls, after peridural sympathetic block. Acute peripheral ischaemia would thus appear to be well treated by such a temporary chemical sympathectomy and this confirms the work of Lewis and Grant n 1925.

  3. 3.

    It has been established, but not accepted by all , that.sympathectomy for intermittent claudication falls to increase blood flow to-muscle. This is confirmed.

  4. 4.

    Peridural sympathetic block has been shown not to reduce skin blood flow in order to support muscle blood flow.

  5. 5.

    Peridural sympathetic block is a useful adjuvant in the study of peripheral blood flow.

Résumé

Nous avons entrepris cette étude dans le but de déterminer, dans certaines conditions contrôlées, le débit sanguin dans la peau et les muscles des extrémités inférieures. Nous avons choisi, comme témoins, un groupe d’individus dépourvus de maladies vasculaires périphériques évidentes pour les comparer à des individus souffrant de telles maladies.

Buts

  1. (a)

    Déterminer l’importance du débit sanguin de la peau, au repos absolu, et l’accroissement de débit réactionnel avant et après le blocage sympathique, comme moyen de prédire les effets de la sympathectqmie lombaire dans les maladies vasculaires périphériques.

  2. (b)

    Rechercher les effets du blocage sympathique sur le débit sanguin de la peau d’un membre normal soumis à une ischémie périphérique aigue.

  3. (c)

    Etudier, en faisant des déterminations simultanées de débits sanguins musculaires, les effets possibles de la rédistribution du débit sanguin de la peau aux muscles, ou vice-versa.

Dans des conditions de température constante, nobs avons employé le plethysmographe à occlusion veineuse de Lewis et Grant, et nous 1’avons fixé au mollet sur un côté et au pied sur l’autre. Nous avons démcntré que le débit sanguin du pied ressemble à celui de la peau, tandis que celui du mollet ressemble à celui des muscles. Nous avons déterminé des débits sanguins sur le pied et sur le molet, au repos et en hypéremie, et nous avons refait les déterminations après un blocage sympathique péridural des membres à l’étude.

Résultats

  1. (a)

    Au repos, dans le pied, le débit sanguin criez les porteurs de maladies vasculaires périphériques est beaucoup plus considérable que chez les témoins. Chez les témoins, le blocage sympathique augmente le débit sanguin au repos, ce quill ne fait pas chez les porteurs de pathologie vastulaire.

  2. (b)

    Dans le mollet, le débit sanguin de repos est le même dans les deux groupes. Le blocage sympathique ne produit aucun effet chez les porteurs de maladies vaseulaires, mais il augmente le débit chez les témoins.

  3. (c)

    Dans le pied, ce débit accru réactionnel est beaucoup plus marqué chez fes témoins que chez les porteurs de pathologies. Le blocage sympathique, avant l’occlusion artérielle, augmente’ de façon importante le débit sanguin chez les témoins. Chez les porteurs de maladies, nous n avons observé aucun changement.

  4. (d)

    Le débit accru réactionnel dans le mollet est beaucoup plus marqué chez les témoins. Le blocage sympathique n’a apporté aucun changement dans aucun groupe.

Conclusions

  1. 1.

    Nous n’avons pas accumulé assez de renseignements pour pouvoir prédire de façon certaine, par le blocage sympathique péridural, les effets de la sympathectomie lombaire, mais il semblerait que cette opération n’a aucune valeur. En ce moment, nous étudions des malades avant et après cette opçration.

  2. 2.

    Cette étude a démontré qu’il existe, particulièrement chez les témoins, après un blocage sympathique péridural, une augmentation importante du débit sanguin cutané au repos En conséquence, il semblerait que, dans des cas d’ischémie aigue périphérique, cette sympathectomie chimique temporaire constitue un traitement adéquat, ce qui confirme les dires de Lewis et Grant en 1925.

  3. 3.

    II est établi, mais non accepté par tous, que la sympathectomie pour la claudication intermittente n’augmente pasle débit sanguin musculaire. Cela est confirmé.

  4. 4.

    Nous avons démontré que le blocage sympathique péridural ne diminue pas le débit sanguin cutané pour augmenter le débit sanguin musculaire

  5. 5.

    Le blocage sympathique péridural s’est avéré un précieux adjuvant pour l’étude du débit sanguin périphérique.

References

  1. 1.

    Blum, L. M. D. &Mendlowitz, M. Recent Advances in Management of P.V. Disease. N.Y. State J. Med.58: 1889 (1958).

  2. 2.

    Debabey, M. E.;Burch, G. ; Thorpe, Ray; & Ochsner, Alton. The “Borrowing-Lending” Hemodynamic Phenomenon (Hemometakinesia) and its Therapeutic Application in Peripheral Vascular Disturbances. Ann. Surg.126: 850 (1947).

  3. 3.

    Wright, I. S.;Foley, W. T.;Lazzarini, A. A.;Lord, J. W.; &Mendlowitz, M. Management of Peripheral Vascular Disease. Bull. N.Y. Acad. Med.35: 241 (1959).

  4. 4.

    Barcroft, H.;Bonnar, M. MCK. ;Edholm, O. G.; &Effron, A. S. Sympathetic Vasoconstrictor Tone in Human Skeletal Muscle. J. Physioll.102: 21 (1943).

  5. 5.

    Rapaport, S.;Saul, A.;Hyman, C.; &Morton, M. Tissue Clearance as a Measure of Nutritive Blood Flow and the Effect of Lumbar Sympathetic Block upon Such Measures in Calf Muscle. Circulation5: 594 (1952).

  6. 6.

    Wright, S. Applied Physiology, 9th ed. London: Oxford University Press (1952).

  7. 7.

    Barany, Franz R. Influence of Adrenaline, Noradrenaline and Veritol uppn Intradermal Clearance. Acta. Med. Scand.152-153: Supp. 304-311, p. 78 (1955-56).

  8. 8.

    Lewis, T. &Grant, R. T. Reactive Hyperaemia. Heart12: 73 (1925).

  9. 9.

    Barcroft, H. &Edholm, O. G. The Effect of Temperature on Blood Flow and Deep Temperature in the Human Forearm. J. Physiol.102: 5–30 (1943).

  10. 10.

    Barcroft, H. &Edholm, O. G. Temperature and Blood Flow in the Human Forearm. J. Physiol.104: 366 (1946).

  11. 11.

    Abramson, David I. Vascular Responses in the Extremities of Man in Health and Disease. University of Chicago Press (1944).

Download references

Author information

Correspondence to E. S. Russell or D. L Wilson or J. D. Hatcher or R. O. West or K. Sawrey.

Rights and permissions

Reprints and Permissions

About this article

Cite this article

Russell, E.S., Wilson, D.L., Hatcher, J.D. et al. Peripheral blood flow and its modification by peridural sympathetic block. Can. Anaes. Soc. J. 9, 112–120 (1962). https://doi.org/10.1007/BF03021252

Download citation

Keywords

  • Peripheral Vascular Disease
  • Intermittent Claudication
  • Skin Blood Flow
  • Peripheral Blood Flow
  • Sympathetic Block