Advertisement

Springer Nature is making SARS-CoV-2 and COVID-19 research free. View research | View latest news | Sign up for updates

Conductibilité électrique du nerf et équation des télégraphistes

Sommaire

Le schéma classique servant à étudier la conducibilité électrique du nerf est assimilable à un câble coaxial. Si on essaie d’etendre les équations deSrolh, relatives au régime continu, au régime transitoire régissant la propagation du signal excitateur, on trouve effectivement une équation des télégraphistes, à laquelle on peut donner une forme plus génerale que la forme classique des électrophysiologister, par l'introduction d’un terme d’inertie entraînant une propagation à vitesse finie. Le calcul symbolique permet l’intégration dans certains cas, mais échoue pour l’excitation «en intensité».

Cependant, en supposant l’existence d’un régime permanet à la limite, et l’absence de trop nombreuses singularités, on peut retrouver les grandes lois de l’excitabilité électrique.

This is a preview of subscription content, log in to check access.

Bibliographie

  1. [1]

    Cole (K. S.): Dynamic electrical characteristics of the squid axon membrane. (Caractéristiques électriques dynamiques de la membrane de l’axone du poulpe.)Colloques d’Electrophysiologie, C. N. R. S. Paris (1949), pp. 131–136.

  2. [2]

    Cotte (H.): Propagation d’une perturbation dans un guide électriqueAnn. Télécommunic., Fr. (mars–avril 1946),1 no 3-4, pp. 49–52.

  3. [3]

    Goudot (A.): Étude de la distribution du potentiel électrique dans un cas particulier.C. R. Acad. Sci., Fr. (1951),232, pp. 802–804.

  4. [4]

    Goudot (A.): Application des statistiques quantiques à des courants ioniques.C. R. Acad. Sci., Fr. (1951),232, pp. 1741–1743.

  5. [5]

    Goudot (A.). Probléme particulier de transmission de signaux.C. R. Acad. Sci., Fr. (1951),233, pp. 290–292.

  6. [6]

    Gougerot (L.). Contribution à l’étude théorique du nerf assimilé à un conducteur à noyau.Rev. sci., Fr. (1951),89, pp. 287–296.

  7. [7]

    Gougerot (L.). Excitation par courants à décroissance exponentielle du nerf assimilè à un conducteur à noyau et formule de Lapicque.C. R. Soc. Biol., Fr. (décembre 1951),145, no 23-24, pp. 1867–1869.

  8. [8]

    Weinberg (A. M.). Non linear excitation theory: non accommodative subthreshold effects. (Théorie de l’excitation non linéaire: effects subliminaires),Bull. math. Biophysics, U. S. A. (1942),4, pp. 33–44.

  9. [9]

    Hodgkin (A. I.),Huxley (A. F.),Katz (B.). Tonic currents underlying activity in the geant axon of the squid. (L’activité latente des courants toniques dans l’axone géant du poulpe.)Colloques d’Électrophysiologie, C. N. R. S., Paris (1949), pp. 7–28.

  10. [10]

    Karreman (G.). Contributions to the mathematical biology of excitation with particular emphasis on changes in membrane permeability and on threshold phenomena. (Contribution à la biologie mathématique eu égard particulièrement aux variations de la perméabilité des membrances et aux phénomènes de seuil.),Bull. math. Biophys., U. S. A. (1951),13, pp. 189–243. (Très importante bibliographie).

  11. [11]

    Landahl (H. D.),Podolsky (R. J.). On the velocity of conduction in nerve fibers with saltatory transmission. (Sur la vitesse de conduction dans les fibres nerveuses avec une transmission saltatoire.)Bull. math. Biophys., U. S. A. (1949),11, pp. 19–27.

  12. [12]

    Leverett Davis, Lorente De Nó. Contribution to the mathematical theory of the electrotonus.Contribution à la théorie mathématique de l'électrotonus.) Rockfeller Institute for medical research, New-York (1937),131, pp. 442–496.

  13. [13]

    Monnier (A.). Le facteur d’amortissement des processus d’excitation. Sa mesure. Sa signifification fonctionnelle.Colloques d’Électrophysiologie, C. N. R. S., Paris (1949), 247–271.

  14. [14]

    Opatowski (I.). The velocity of conduction in nerve fiber and its electric characteristics. (La vitesse de conduction dans les fibres nerveuses et ses caractéristiques électriques.),Bull. math. Biophys., U. S. A. (1950),12, pp. 277–302. (Très importante bibliographie).

  15. [15]

    Reboul. (J.),Semi-conducteurs et électrophysiologie. Montpellier (1941).

  16. [16]

    Reboul (J.). Semi-conducteurs et électrophysiologie,Arch. Phys. biol., Fr. (1942),16, no 1-2, pp. 19–30.

  17. [17]

    Strohl (A.).Conductibilité et excitabilité électriques du nerf. Masson, Paris (1942).

  18. [18]

    Strohl (A.). Conductibilité électrique d'un conducteur à noyan avec capacité.J. Physiol., Fr. (1949)41, pp. 235–246.

  19. [19]

    Strohl (A.),Djourno (A.),Pellerin (P.). Etude, à l’aide d’un conducteur à noyau avec capacité, des conditions d’excitabilité du nerf.J. Radiol. Electrol., Fr. (1949),30, no 9-10, pp. 528–530.

Download references

Additional information

Série d’expoés relatifs aux travaux duGroupement des Acousticiens de Langue Francaise (G. A. L. F.)

Assistant à laFaculté de Médecine de Bordeaux.

Rights and permissions

Reprints and Permissions

About this article

Cite this article

Duhamel, J. Conductibilité électrique du nerf et équation des télégraphistes. A. Téléc. 8, 197–205 (1953). https://doi.org/10.1007/BF03014908

Download citation