Advertisement

Springer Nature is making SARS-CoV-2 and COVID-19 research free. View research | View latest news | Sign up for updates

Application du calcul des probabilités au phénomène de blocage temporaire des lignes téléphoniques

Sommaire

L'auteur donne ici, sans démonstration, diverses formules rigoureuses relatives aux probabilités des différents états d'occupation d'un seul groupe de lignes téléphoniques avec blocage, établies dans deux mémoires récents de caractère purement mathématique. Ces formules donnent lieu à différentes conclusions concernant surtout le trafic de saturation d'un groupe avec blocage temporaire.

This is a preview of subscription content, log in to check access.

Bibliographie

  1. [1]

    Fortet R., Sur la probabilité de perte d'un appel téléphonique dans un groupe de sélecteurs commandé par un orienteur unique,C. R. Acad. Sci. (Fr.), (1948),226, p. 159.

  2. [2]

    Fortet R., Évaluation de la probabilité de perte d'un appel téléphonique, compte tenu du temps d'orientation et du groupement des lignes,Ann. Télécommunic. (Mars 1950)5, no 3, pp. 92–113, [chap. 3].

  3. [3]

    Leroy R., Vaulot E., Sur la proportion d'appels perdus dans certains systèmes de téléphonie automatique ne permettant dans un groupe d'organes qu'une seule exploration,C. R. Acad. Sci. (Fr.) (1945),220, p. 84.

  4. [4]

    Pollaczek F., Sur la probabilité de perte d'un appel téléphonique dans le cas d'un seul groupe de lignes avec blocage temporaire.C. R. Acad. Sci. (Fr.) (1948),226, p. 2045.

  5. [5]

    Pollaczek F., Réduction de différents problèmes concernant la probabilité d'attente au téléphone, à la résolution de systèmes d'équations intégrales,Ann. Inst. H. Poincaré (1949)11, p. 135–173.

  6. [6]

    Pollaczek F., Problèmes de calcul des probabilités relatifs à des systèmes téléphoniques sans possibilité d'attente,Ann. Inst. H. Poincaré (1951),12, p. 57–96.

Download references

Rights and permissions

Reprints and Permissions

About this article

Cite this article

Pollaczek, F. Application du calcul des probabilités au phénomène de blocage temporaire des lignes téléphoniques. Ann. Des Téléc. 6, 49–53 (1951). https://doi.org/10.1007/BF03011532

Download citation