Springer Nature is making Coronavirus research free. View research | View latest news | Sign up for updates

Regional anaesthesia for the foot

  • 180 Accesses

  • 9 Citations

Summary

  1. 1

    In our study of anaesthetic techniques for the foot, the courses and distribution of the nerves supplying the foot were outlined in detail

  2. 2

    A series of 100 cases of foot blocks was carried out, involving one or more of the four nerves innervating the foot, depending on the site of the lesion

    The sole was anaesthetized by a posterior tibial nerve block behind the medial malleolus, and analgesia was complete in 88 per cent of the cases

    The dorsum was anaesthetized by a lateral popliteal nerve bloci at the posterior aspect of the neck off the fibula, with complete analgesia m 90 per cent of the cases

    The lateral portion of the foot was anaesthetized by a sural nerve block below the lateral malleolus, with complete analgesia in 90 per cent of the cases

    The medial part of the foot was anaesthetized by a saphendms nerve block anterior to the medial malleolus, and analgesia was complete in all cases

  3. 3

    The areas of analgesia mapped out following the blocks for the most part reflected the textbook picture of sensory distribution There were, however, two patterns of variation which occurred with some degree of frequency

  1. a

    The sural nerve required blocking for many dorsal lesions because it extended medially to include the fourth toe in 40 per cent of the cases No doubt this was due to the presence of its communicating branch to the musculocutaneous nerve Thus any dorsal lesion extending laterally beyond the third toe required suial blocking

  2. b

    The saphenous nerve presented problems of anomaly in some 10 per cent of the cases, usually extending forward only to the metatarso-phalangeal joint of the big toe Rarely was the medial portion of the great toe innervated by the saphenous nerve, but if this was the case with surgery involving this toe, the nerve was blocked easily as described

Briefly then we may consider the site of the lesion and the nerve blocks required Any dorsal lesion lequires a lateral pophteal nerve block, and if the lesion extends to or beyond the fourth toe, a sural block is necessary as well Seldom is a sural block done alone Toe lesions generally require lateral popliteal and posterior tibial nerve blocks Any lesion involving the medial side of the foot necessitates a saphenous nerve block unless it is well forward on the side of the big toe The sole is nicely anaesthetized by a posterior tibial block

We were pleased with the results of this series These blocks are now used by all anaesthetists m our department for surgery of the foot when regional anaesthesia is desirable All out-patient and casualty procedures can be carried out with this form of analgesia, and raucfh of the surgery in the main theatre as well, when a tourniquet is not necessary The nerve blocks aie smliple to perform, work rapidly and predictably, and can be mastered within a short time by any physician interested m the foot

RéSUMé

Nous avons décut en détail les trajets et la distribution des nerfis du pied Nous avons pratiqué une série de 100 blocages du pied, mtéressant un ou plusieurs des quatre nerfs du pied, selon le site de la lésion

La surface plantaire a été anesthésiée par un blocage du tibial postéreur en arrière de la partie moyenne de la malléole et cela a réussi dans 88 pour cent des cas La surface dorsale du pied a été anesjthésiée par un blocage du nerf poplité externe à la partie posténeure du col du péroné, cela a réussi dans 90 pour cent des cas La partie externe du pied a été anesthésiée par un blocage du saphène exterjie au-dessous de la malléole externe, cela a réussi dans 90 pour cent des cas La partie interne du pied a été anesthésiée par un blocage du nerf saphène en avant de la malléole interne, cette anesthésia a toujours réussi

Les zones d’analgésie dessinées à la suite des blocages, la plupart du temps, reproduisaient les dessins des auteurs sur la distribution sensitive Toutefois, nous avons observé deux types de variations qui apparaissaient avec une certaine fréquence

  1. a

    Le saphène externe doit être bloqué dans plusieurs lésions dorsales parce qu’il s’étend sur la ligne médiane pour innerver le 4e doigt dans 40 pour cent des cas Sans doute, cela était dû à sa branche commumquante avec le nerf museulo-cutané Ainsi, toute lésion dorsale s’étendamt latéralement au-delà du 3eme doigt requiert un blocage du saphène externe

  2. b

    Le nerf saphène présente des problèmes d’anomalie dans environ 10 pour cent des cas, ordmairement il se prolonge en avant à la seule articulation métatarso-phalangienne du gros orteil Ce n’est que rarement que la portion médiane du gros orteil était mnervée par le saphène, mais s’ll arnvait qu’il en était ainsi au couis de la chirurgie du gros orteil, il était facile de la bloquer de la façon décrite

Rapidement, on peut étudier le site de la lésion et lie blocage à pratiquer Toute lésion dorsale exige un blocage du nerf poplité extlerae et, si la lésion s’étend jusque au-delà du 4eme doigt, il faut aussi bloquer le saphène externe Il est rare de pratiquer un blocage du saphène externe seuleraent Les lésions d’orteils exigent d’iabitude un blocage du polité externe et du tibial posténeur Toute lésion intéressant le côté interne du pied exige un blocage du saphéne à moms qu’elle soit bien anténeure et sur le côté du gros orteil La plante du pied s’anesthésie bien par un blocage du tibial postérieur

Nous avons été heureux des résultats de ces séries Ces blocages sont majntenant pratiqués par tous les anesthésistes de notre service au cours de la chirurgie du pied, lorsqu’une anesthvélocale est indiquée Tons les malades extelrnes et les accidentés peuvent être opérés à l’aide de cette technique d’analgésie et une bonne partie de la chirurgie de la grande salle d’opération peut égalernent être pratiquée avec cette anesthésie, lorsque le garrot n’est pas nécessaire Les blocages nerveux sont simples à faire, s’mstallent rapidement et de façon prévue et, en peu de temps, tout médecm intéressé dans le pied peut maitnser cette technique

References

  1. 1

    Dawkins, O S, Russell, E S, Adams, A K, Hooper, R L, Odiakosa, O A, &Fleming, S A Intravenous Regional Anaesthesia Canad Anaesth. Soc J11 243 (1964)

  2. 2

    Lee, J A A Synopsis of Anaesthesia 5th ed Bristol Wright (1964)

  3. 3

    Gray Anatomy, 33rd ed London Longmans (1962)

  4. 4

    Cunningham Manual of Practical Anatomy, vol 1, 12th ed London! Oxford (1961)

  5. 5

    Zuckerman, S A New System of Anatqmy, 1st ed London Oxford (1961)

Download references

Author information

Correspondence to R McCutcheon.

Rights and permissions

Reprints and Permissions

About this article

Cite this article

McCutcheon, R. Regional anaesthesia for the foot. Can Anaes Soc J 12, 465–474 (1965). https://doi.org/10.1007/BF03004408

Download citation

Keywords

  • Nerve Block
  • Sural Nerve
  • Cela
  • Medial Malleolus
  • Saphenous Nerve