Springer Nature is making SARS-CoV-2 and COVID-19 research free. View research | View latest news | Sign up for updates

Coring: the unseen menace

Conclusions based on tests with 16- and 17-gauge needles

  1. 1.

    To eliminate the possibility of injecting a core of skin into the epidural space, the physician should make the actual injection with a needle other, and smaller, than the one used to pierce the skin.

  2. 2.

    To eliminate the possibility of injecting a core of “rubber” into the epidural space, the local anaesthetic drug should not be obtained by piercing a pliable membrane.

  3. 3.

    No drug that has been obtained by piercing a pliable membrane should be injected into a patient.

  4. 4.

    Multi-dose vials should not be used by the medical profession.

RéSUMé

Il est un problème auquel la plupart des médecins ont à faire face mais dont ils méconnaissent généralement 1’importance. C’est le mécanisme par lequel des parcelles de matériel sont enlevées d’un bouchon lorsqu’on le perce à l’aide d’une aiguille creuse. Ces parcelles sectionnées du bouchon sont généralement invisibles dans la lumière de l’aiguille.

En poussant une aiguille à travers le bouchon d’une fiole, on écorche souvent le matériel de ce bouchon, ce qui produit des fragments et de petites parcelles libres et irrégulières; ces dernières peuvent être poussées dans la bouteille ou dans un vaisseau à l’occasion d’une ponction subséquente. Dès qu’une aiguille creuse perfore une membrane flexible telle que la peau ou du caoutchouc, le phénomène se reproduit probablement.

C’est une erreur de croire que le bouchon d’un contenant pharmaceutique est un bouchon de caoutchouc. Quelques uns ne contiennent pas de caoutchouc du tout. Plusieurs sont fabriqués de 50 pour cent de latex, le reste étant surtout de l’argile de silice et des composés utilisés dans la fabrication du bouchon tels que du soufre, du bioxyde de titanium, du sulfate de barium, de l’oxyde de zinc, de l’oxyde de fer, etc. Le médecin peut injecter au malade un médicament contaminé par les produits solubles utilisés dans la fabrication du bouchon, ou par des fragments de matériel ou de vernis utilisés pour enduire le capuchon d’aluminium. L’auteur a examiné 261 bouteilles de xylocaïne de 20 c.c. après leur usage par un anesthésiste pratiquant des injections épidurales; au cours de ces injections les bouchons avaient été percés par une aiguille.

Après avoir soigneusement enlevé les fermetures d’aluminium et de caoutchouc à l’aide d’un ouvre bouteille, chaque fiole a été remplie aux deux tiers d’eau chaude; apres l’avoir agitée, cette eau a été passée à travers un filtre préalablement examiné au microscope. Après la filtration, des échantillons du papier filtre ont été examinés au microscope (grossissement 30) et photographiés. On a observé cinq types de parcelles: de grosses parcelles ressemblant au caoutchouc, de petites parcelles ressemblant au caoutchouc, de grandes et de petites parcelles métalliques et des parcelles noires. Les surfaces des fermetures rouges des bouteilles de xylocaine furent alors examinées et photographiées. Les grosses parcelles de caoutchouc avaient l’apparence de pièces sectionnées.

Les surfaces des bouchons présentaient les défauts caractéristiques de sections par ponctions d’aiguilles. Les petites parcelles de caoutchouc semblaient dûes à l’oxydation de la surface des bouchons de caoutchouc.

Parmi les bouchons examinés, 40 pour cent montraient des cavités dûes à une perte de substance alors que 60 pour cent montraient des écorchures de la surface dans la zône de pénétration de l’aiguille.

Les parcelles métalliques semblaient le résultat d’écorchures du capuchon d’aluminium par une aiguille, laquelle était ensuite utilisée pour aspirer la solution de la bouteille.

Les parcelles noires trouvées après lavage de plusieurs aiguilles sont considérées comme des morceaux de peau ou de sang coagulé qui demeurent dans la lumière de l’aiguille malgré le nettoyage et l’insertion de mandrins, et qui sont ensuite brûlés par la stérilisation à la vapeur.

La ponction de la peau à l’aide d’une aiguille creuse enlève un morceau de peau, et ce dans 85 pour cent des cas, si on utilise une aiguille dix-huit. Ces morceaux sont généralement assez gros pour remplir la lumiére de l’aiguille, et ils ne sont pas faciles à voir. Sur 60 ponctions de peu pratiquées à l’aide d’une aiguille Tuohy sans mandrin, 45 ont sectionné des morceaux de peau qui ont été retrouvés dans la lumière de l’aiguille. Une ponction de la peau à l’aide d’une aiguille Tuohy munie de son mandrin a enlevé de plus petits morceaux dans 87 pour cent des cas; ces parcelles varient dans leur grosseur selon la quality du mandrin. Il est vraisemblable que l’introduction de ces parcelles de peau soit l’équivalent de l’introduction d’une petite greffe, et il n’est pas impossible que ces petites greffes de peau s’implantent en un milieu favorable pour produire subséquemment un kyste épidermoiïde. Ceci peut être particulièrement important en anesthésie épidurale.

Conclusions (1)Pour éliminer la possibilité d’injecter une parcelle de peau dans l’espace épidural, le médecin devrait injecter son médicament au moyen d’une aiguille autre que celle qui a servi à percer la peau; l’aiguille pour la peau devrait etre plus grosse que l’aiguille d’injection. (2) Pour obvier au danger d’injecter une parcelle de caoutchouc dans l’espace epidural, l’anésthesique local ne devrait pas être prélevé en perforant une membrane flexible. ( 3 ) On ne devrait injecter à un malade aucun médicament obtenu en perforant une membrane flexible. (4) La profession médicale ne devrait pas utiliser des fioles à doses multiples.

References

  1. 1.

    Michel, F. Coring of Rubber Closures for Injectable Products. Chas. Pfizer & Co., Brooklyn, N.Y. (1962).

  2. 2.

    Hopkins, G. H. Factors Influencing the Coring of Rubber Closures. Technical Report No. 9, The West Company, Phoenixville, Pa. (1958).

  3. 3.

    Hopkins, G. H. Elastometric Closures for Pharmaceutical Packaging. J. Pharm. Sci.54: 140 (1965).

  4. 4.

    Henderson, J. Selection of Rubber Closures for Mechanical Stoppering of Vials. Presented at the Annual Meeting of the Parenteral Drug Association, November 1, 1956.

  5. 5.

    Tinker, R. B. &Hill, R. The Critical Step from Ampule to Patient. Presented at the Annual Meeting of the Parenteral Drug Association, November 6, 1957.

  6. 6.

    Portner, P. Practical Problems in Closures. Presented at the Annual Meeting of the Parenteral Drug Association, October 14, 1959.

  7. 7.

    Hobbs, N. L. Standardization of Rubber Closures by Chemical Analyses. Parenteral Drug Association, November 1, 1961.

  8. 8.

    U.D.P. Open Conference on Closures for Parenteral Solutions. Abstract of Proceedings, January 15, 1958.

  9. 9.

    Padgett, W. The Fragmentation of Rubber Closures by Hypodermic Needles. Pharm. J.184: 471 (1960).

  10. 10.

    Gillon, J. H. &Herbert, R. Panel Discussion: Can We Make Better Rubber Closures? Parenteral Drug Association. New York (1961).

  11. 11.

    Miller, L. C. Rubber Closures: A Panel. Do the British Standards Meet Our Needs? Parenteral Drug Association, June 23, 1961.

  12. 12.

    Personal communications from the West Company, Phoenixville, Pa., and companies to whom they supply their products.

  13. 13.

    Personal confidential communication.

  14. 14.

    Personal communication, ALCOA, Canada.

  15. 15.

    Little, C. Skin Fragments in End Opening Needles. C.M.A.J.72: 374 (1955).

  16. 16.

    Gibson, T. &Norris, W. Skin Fragments Removed by Injection Needles. Lancet.ii: 983 (1958).

  17. 17.

    Personal communication, Dr. R. A. Gordon.

  18. 18.

    Rosenblum, D. &Derow, J. R. Spinal Extradural Cysts. Am. T. Roenteenol.90: 1227 (1963).

Download references

Author information

Correspondence to Peter A. Charlebois.

Rights and permissions

Reprints and Permissions

About this article

Cite this article

Charlebois, P.A. Coring: the unseen menace. Can. Anaes. Soc. J. 13, 585–597 (1966). https://doi.org/10.1007/BF03002228

Download citation

Keywords

  • Epidural Injection
  • Superior Surface
  • Inferior Surface
  • Hollow Needle
  • Needle Point