Advertisement

Springer Nature is making Coronavirus research free. View research | View latest news | Sign up for updates

Le problème d’intégration des informations et la rééducation des sourds profonds

  • 16 Accesses

Sommaire

On rappelle quelques données de la théorie de l’information, et on énumère sur des tableaux, les capacités et les débits informationnels d’une série de systèmes techniques et physiologiques. On attire particulièrement l’attention ensuite sur la simultanéité du traitement des informations stockées dans l’organisme avec celles captées par les récepteurs sensoriels et sur la réduction des débits parvenant au centre conscient. La différence entre la constante de temps physiologique et le seuil différentiel de temps auditif est plusieurs fois mise en évidence. De même, on a souligné l’importance des stockages pour la réduction des débits et le caractère quantifié des traces mnémoniques. Après avoir discuté l’adaptation de la capacité auditive au débit variable des messages, on applique les conclusions au problème intégratif chez les sourdsmuets. Si la perception de la voix parlée transformée en une voix synthétique, semble être possible, la rééducation du langage présente plusieurs difficultés à cause de l’insuffisance du débit servant à l’autocontrôlé au cours de la formation des stockages par l’apprentissage. Des solutions à ces difficultés sont proposées. Une grande partie des discussions données dans l’étude, qui appartiennent au domaine physiologique, sont accompagnées de représentations mathématiques.

This is a preview of subscription content, log in to check access.

Bibliographie

  1. [1]

    Pimonow (L.). La parole synthétique et son application dans la correction auditive.Ann. Télécommunic. Fr. (juil.–août 1965),20, nos 7–8, pp. 151–171, 18 fig., 3 tabl. (sept.–oct. 1965),20, n∘ 9–10, pp. 175–187, 10 fig., bibl. (58 réf.).

  2. [2]

    Pimonow (L.). Théorie de la transformation de la parole et perspectives d’application.Ann. Télécommunic., Fr. (nov. déc. 1962),17, n∘ 11–12, pp. 304–313, 5 fig., bibl. (7 réf.).

  3. [3]

    Pimonow (L.). L’application de la parole synthétique dans la correction auditive.Acoustica (1962),12, pp. 285–290.

  4. [4]

    Pimonow (L.). The application of synthetic speech to aura rehabilitation. (L’application de la parole synthétique dans la correction auditive.)J. of Auditory Research, (1963),3, pp. 73–82.

  5. [5]

    Pimonow (L.). Transformateur de la parole.Brevet n∘ 1 309 425, France (1961).

  6. [6]

    Pimonow (L.). Capacité informationnelle de l’oreille et troubles auditifs.Rev. Laryngologie-Otologie-Rhinologie, Bordeaux (1962), 3–4.

  7. [7]

    Pawlow (I. P.). Conditioned reflexes. (Reflexes conditionnés.) Oxford University Press., Londres (1927).

  8. [8]

    (***) L’intégration sensorielle.—Colloque sur l’intégration sensorielleSemaine Neurophysiologique de la Salpétrière, Paris (1958).

  9. [9]

    Hartley (R. V. L.). Transmission of information. (Transmission de l’information.)Bell. Syst. techn. J., U. S. A. (1928). pp. 535–563.

  10. [10]

    Meyer-Eppler (W.). Grundlagen und Anwendungen der Informationstheorie. (Les bases et les applications de la théorie de l’information.)Springer, Berlin (1959), 446 pp., 178 fig., nombr. réf., bibl.

  11. [11]

    Marko (M.). Physikalische und biologische Grenzen der Informationsuebertragung. (Les limites physiques et biologiques de la transmission d’information.)Kybernetik B2, H2 (1965), pp. 274–284.

  12. [12]

    Shannon (C. F.). A mathematical theory of communication. (Une théorie mathématique des communications.)Bell. Syst. tech. J., U. S.A. (juil. 1948),27, n∘ 3, pp. 379–423, 12 fig., bibl., (9 réf.) et (oct. 1948),27, n∘ 4, 623–658, 1 tabl., bibl. (7 réf.).

  13. [13]

    Shannon (C. E.). Communication in the présence of noise. (Communication en présence de bruit.)Proc. Inst. Radio Engrs, U. S. A. (janv. 1949),37, n∘ 1, pp. 10–21, 8 fig., bibl. (9 réf.).

  14. [14]

    Kupfmuller (K.). Uber Einschwingvorgänge in Wellenfiltern. (Sur les phénomènes transitoires dans les filtres.)Electr. Nachr. tech., Dtsch. (1964),1, n∘ 5, pp. 141–151.

  15. [15]

    Pimonow (L.). Vibrations en régime transitoire.Dunod, Paris (1962), 357 pp., 216 fig., 5 tabl., bibl. (906 réf.).

  16. [16]

    Kharkevitch (A. A.). Théorie générale des comcomunications (en russe). Ed.U. R. S. S. Moscou (1955), 268 pp., 68 fig., bibl. (29 réf.).

  17. [17]

    Kretzmer (E. R.). Statistics of television signal. (Statistique concernant les signaux de télévision.)Bell. Syst. tech. J., U. S. A. (juil. 1952),31, n∘ 4, pp. 751–763, 9 fig.

  18. [18]

    Campanella (S. J.). A survey of speech bandwidth. Compression techniques. (Revue des différentes techniques de compression de la largeur bande de la parole.)I. R. E. Trans., AU, U. S. A. (sept. oct. 1958),6, n∘ 5, pp. 104–116, 18 fig., bibl. (23 réf.).

  19. [19]

    Steinbuch (K.). Taschenbuch der Nachrichtenverarbeitung. (Aide-mémoire concernant le traitement de l’information.)Edit. Springer (1965).

  20. [20]

    Kupfmuller (K.). Informationsverarbeitung durch den Menschen. (Le traitement de l’information par l’être humain.)Nachr.-tech. Z., Dtsch., (fév. 1959),12, n∘ 2, pp. 68–74, 11 fig., bibl. (27 réf.).

  21. [21]

    Fack (H.). Informations theoretische Behandlung des Gehörs (Applications de la théorie de l’information: l’étude de l’ouie.)Impulstechnik. Springer, Berlin (1956), pp. 289–338, 27 fig., 1 tabl., bibl. (65 réf.).

  22. [22]

    Jacobson (H.). Information and the human ear. (L’oreille humaine et l’information).J. acoust. Soc. Amer., (juil. 1951),23, n∘ 4, pp. 463–471, 11 fig., 3 tabl., bibl. (19 réf.).

  23. [23]

    Steinbuch (K.). Automat und Mensch. (L’homme et l’automate, (Berlin),Edit. Springer Verlag (1965), 392 pp., 135 fig., bibl. (493 réf.).

  24. [24]

    Brillouin (L.). Negentropy and information in telecommunications writing and reading. (L’entropie négative et l’information dans les télécommunications, l’écriture et la lecture.)J. appl. Phys., U. S. A. (mai 1954),25, n∘ 5, pp. 595–599, 3 fig., bibl. (6 réf.).

  25. [25]

    Steinbuch (K.). Electronische Nachritchtenspeicher. (Mémoire électronique de l’information.)Electrotechn. Z., A 73 (1952), pp. 489–496.

  26. [26]

    Schaefer (E.). Das menschliche Gedächtnis als Informationspeicher. (La mémoire humaine en tant que réservoir d’informations.)Elektron. Rdsch., Dtsch., (mars 1960),14, n∘ 3, pp. 79–84, 7 fig., 3 tabl., bibl. (46 réf.).

  27. [27]

    Garwin (R. L.). An analysis of the operation of a persistent-supercurrent memory cell. (Analyse du fonctionnement d’une cellule de mémoire à super-courant permanent.)I. B. M. J. res. Develop., U. S. A. (oct. 1957),1, pp. 304–308, 4 fig.

  28. [28]

    Steinbuch (K.). Lernende Automaten. (Automates pouvant apprendre)Elektron. Rdsch, Dtsch. (1959), n∘ 3, pp. 112–118 et n∘ 4, pp. 172–175.

  29. [29]

    Schwidezky (L). Das Menschenbild der Biologie. (L’aspect humain en biologie.) Stuttgart,Edit. G. Fiocher (1959).

  30. [30]

    Rein (H.). Physiologie der Menschen. (La physiologie de l’être humain.) Berlin,Springer (1943).

  31. [31]

    Zemanek (H.). Elementare Informationstheorie. (Théorie élémentaire de l’information).Oldenbourg, München (1959), 120 pp., 28 fig., 2 tabl., bibl. (65 réf.).

  32. [32]

    Broadbent (D. E.). Perception and communication. (La perception et la communication.)Pergamon Press. London (1958), 338 pp., 6 fig., 4 tabl., nombr. réf., bibl.

  33. [33]

    Frank (H.). Kybernetische Grundlagen der Pädagogie. (Les bases cybernétiques de la pédagogie). Baden-Baden,Edit. Agis., (1962).

  34. [34]

    Willis (D. G.). Plastic neurons as memory elements. (La plasticité des neurones comme éléments de mémoire.)Proc. of the Internat. Conf. on Information Processing. Paris (1959), Munich, R. Oldenbourg.

  35. [35]

    Fessard (D.). Méchanisms of nervous integration and consciousness. (Mécanismes des intégrations nerveuses et conscience.)Dissc. Oxford (1954), pp. 200–236.

  36. [36]

    Spreng (M.),Keidel (W. D.). Neue Möglichkeiten der Untersuchung menschlicher Informationsverarbeitung. (Nouvelles possibilités de l’étude du traitement humain de l’information.)Kybernetik, B1, H6, (1963), pp. 243–249.

  37. [37]

    Miller (G. A.). Some limits on aura capacity for information. (Quelques limites de la possibilité d’information auditive.)Processing. Psychol. Rev.,63, 81 (1956).

  38. [38]

    Skudrzyk (E.). Die Grundlagen der Akustik. (Les élémentsdel’acoustique.)Springer, Vienne (1954), 1084 pp., 450 fig., 28 tabl., réf. bibl. (environ 4000).

  39. [39]

    Kupfmuller (K.). Elektrische Ersatzbilder. (Les analogues électriques.)F. T. S., Dtsch. (août 1951),4, n∘ 8, pp. 338–346, 30 fig., 3 tabl., bibl. (21 réf.).

  40. [40]

    Kupfmuller (K.). Die Systemtheorie der elektrischen Nachrichtenübertragung. (Théorie des systèmes de télécommunications électriques.)Hirzel Verlag, Stuttgart (1949), 384 pp., 474 fig., nombr. réf. bibl.

  41. [41]

    Lee (B. S.). Effects of delayed speech feedback. (Effets de la réaction retardée de la parole.)J. Acoust. Soc. Amer. (nov. 1950),22, n∘ 6, pp. 824–826, 3 fig., bibl. (6 réf.).

  42. [42]

    Zwicker (E.). Die elementaren Grundlagen zur Bestimmung der Informationskapazität des Gehörs. (Les principes fondamentaux de la détermination de la capacité d’information de l’ouïe.)Acustica, Suisse (1956),6, n∘ 4, pp. 365–381, 25 fig., bibl. (36 réf.).

  43. [43]

    Le Mee (J. M.),Aboulker (L.). Les données actuelles de la physiologie de l’audition et leurs applications cliniques et chirurgicales,Arnette, Paris (1953).

  44. [44]

    Grusser (O. J.). Die Informationskapazität einzelner Nervenzellen für die Signalübermittlung in Zentralnervensystem. (La capacité d’information de certaines cellules nerveuses pour la transmission de signaux dans le système nerveux central.)Kybernetik, B1, H5 (1962), pp. 209–211.

  45. [45]

    Forster (M.). Das Gedächtnis. Eine quantenphysikalische Untersuchung. (La mémoire. Une étude physique des quanta.)Edit. Franz Deüticke, Vienne (1948).

  46. [46]

    Schaltenbrand (G.). Grenzen der Machinentheorie des Nervensystems. (Les limites de la théorie mécanique du système nerveux.)Studium generale 8, H8 (1955), pp. 515–526.

  47. [47]

    Kupfmuller (K.) etJenik (F.). Uber die Nachrichtenverarbeitung in der Nervenzelle. (Sur le traitement de l’information dans la cellule nerveuse.)Kybernetik, H1, B1 (1961), pp. 1–6.

  48. [48]

    Pimonow (L.). La réponse de l’oreille aux phénomènes transitoires.IVe Congrès International de l’Acoustique, Copenhague, (21–28 août 1962), Conférence M 43.

  49. [49]

    Koulak (J. A.). Formation des liaisons complexes temporaires chez l’homme (en russe).Èdit. Acad. des Sciences, Minsk, U. R. S. S. (1962).

Download references

Author information

Additional information

Série d’exposés relatifs aux travaux du Groupement des Acousticiens de Langue Française (G. A. L. F.).

Rights and permissions

Reprints and Permissions

About this article

Cite this article

Pimonow, L. Le problème d’intégration des informations et la rééducation des sourds profonds. Ann. Telecommun. 21, 195–216 (1966). https://doi.org/10.1007/BF02998352

Download citation