Springer Nature is making SARS-CoV-2 and COVID-19 research free. View research | View latest news | Sign up for updates

Étude des Principes de Base D’une Signalisation Rapide

  • 15 Accesses

Sommaire

L’apparition des systèmes de commutation téléphonique nouveaux (électroniques ou semiélectroniques) caractérisés essentiellement par une puissance de traitement d’informations et une souplesse d’exploitation accrue, dues à l’emploi de calculateurs à programme enregistré, amène de profondes modifications dans la structure des autocommutateurs, leurs principes de fonctionnement et la réalisation des principales fonctions. La fonction de signalisation peut bénéficier grandement de l’application de ces principes, mais les conséquences que peut entraîner une modification des modes de signalisation traditionnels sont très importantes et une étude approfondie est nécessaire. L’article envisage ce que pourrait être une signalisation utilisant toutes les possibilités nouvelles des systèmes à programme. Il étudie d’abord le cas d’un réseau théorique équipé de façon homogène, et propose une solution au problème de la coexistence entre le système de signalisation proposé et les systèmes actuels.

This is a preview of subscription content, log in to check access.

Bibliographie

  1. [1]

    Lucas (P.). La commutation interurbaine automatique. Notions sur l’exploitation semi-automatique et automatique des circuits interurbains (2 volumes).Imprimerie Nationale, Paris (1958).

  2. [2]

    Libois (L. J.), Lucas (P.), Duqvesne (J.). L’autocommutateur semi-électronique expérimental de Lannion (projet Socrate).Commutation et Électron. (oct. 1964), n∘ 7, pp. 5–43 (15 réf.).

  3. [3]

    Gazanion (A.), Légaré (R.). Système de signalisation mullifréquence Socotel.Commutation et Électron, (avr. 1964), n∘ 4, pp. 32–43.

  4. [4]

    Villelongue (A. de), Guiberteau (Y.), Legare (R.). Autocommutateurs Socotel s1 du type centre de secteur.Commutation et Électron. (avr. 1962), n∘ 2, pp. 13–31.

  5. [5]

    Duquesne (J.). Un satellite semi-électronique à 400 lignes pour centraux électroniques.Commutation et Electron. (nov. 1962), n∘ 3, pp. 5–19.

  6. [6]

    Libois (L. J.), Lucas (P.), Profit (A.), Rouzier (M.), L’autocommutateur électronique expérimental de Lannion (projet Aristote).Commutation et Électron. (avr. 1964), n∘ 6, pp. 7–36 (22 réf.).

  7. [7]

    Riou (Y.), Simon (C.). Les centres intermédiaires Socotel s1.Commutation et Électron. (nov. 1963) n∘5, pp. 49–74.

  8. [8]

    Lucas (P.). Réseau de commutation téléphonique à canaux de signalisation indépendants.Brevet d’invention. n∘ PV 46252 du 16 janvier 1966.

Download references

Author information

Correspondence to Pierre Lucas.

Rights and permissions

Reprints and Permissions

About this article

Cite this article

Lucas, P. Étude des Principes de Base D’une Signalisation Rapide. Ann. Telecommun. 21, 61–87 (1966). https://doi.org/10.1007/BF02998105

Download citation