Advertisement

La déformation du versant sud du mont-sec dans le secteur des ruines de Séchilienne (Isère)

  • L. Rochet
  • A. Giraud
  • P. Antoine
  • H. Évrard
Article

Résumé

Entre Vizille et Séchilinenne (Isère), dans le secteur des «Ruines de Séchilienne», la vallée de la Romanche est le siège d'un grand mouvement de versant qui affecte le flanc Sud du Mont-Sec et menace la route nationale 91 Grenoble-Briançon. Cette instabilité réactivée au cours de l'hiver et du printemps 1985, a révélé l'existence d'un risque à court terme d'éboulement en masse d'un volume de deux à trois millions de mètres cubes, susceptible d'entraîner une destruction partielle du lit de la Romanche et la coupure de la RN 91. Pour parer à cette meance, une déviation de la RN 91 et la création d'un chenal de dérivation pour la, Romanche ont été réalisés en 1986.

La poursuite des études géologiques et géomécaniques a montré que cette instabilité se développe sur la majeure partie du versant rocheux, jusqu'à la crête, et mobilise un volume de plusieurs dizaines de millions de mètres cubes. Ceci conduit à retenir l'hypothèse d'un risque majeur d'éboulement en masse pouvant entraîner l'obstruction complète du fond de la vallée. Le présent article, après avoir fait la synthèse des données géologiques et de celles provenant de l'auscultation, propose un modèle cinématique applicable au site.

The deformation of the mont-sec slope in the area of «les ruines de Séchilienne» (Isère, France)

Abstract

The Romanche valley, between Vizille and Séchilienne (Isère), is prone to a huge landslide in the area known as «Les Ruines de Séchilienne». This movement is located on the southern side of the Mont-Sec mountain and it threatens the highway from Grenoble to Briançon (RN 91). Following its reactivation during the 1984–85 winter and spring there is a distinct possibility of a rockfall occurring in the short term, involving about two to three million cubic metres. There was a risk that such a fall could partially destroy the bed of the Romanche river and cut the highway. In 1986, the road was diverted and a channel excavated to divert the river in the event of it being naturally dammed by the rockfall. Geological and geotechnical follow-up studies indicated that this instability affects most of the rocky slope, up to the crest and mobilizes a volume of some ten million cubic metres. Consequently, there is still a major risk of a huge rockfall which could possibly dam the valley. The present paper, alter summarising the data drawn from geological surveys and monitoring studies proposes a kinematic model which best fits the site.

Preview

Unable to display preview. Download preview PDF.

Unable to display preview. Download preview PDF.

Bibliographie

  1. ANTOINE P., CAMPOROTA P., GIRAUD A., ROCHET L., 1987: La menace d'écroulement aux Ruines de Séchilienne (Isère). Bull. Liaison P, et Ch., 150/151, p. 55–64.Google Scholar
  2. CARME F., 1971: Les phases successives de déformation continue dans l'ensemble Belledonne—Aiguilles Rouges. C. R. Acad. Sc., t. 273, p. 1771–1774.Google Scholar
  3. EVRARD H., GOUIN T., BENOIT A., DURANTHON J.P., 1990: Séchilienne, risques majeurs d'éboulements en masse. Point sur la surveillance du site. Bull. Liaison P. et Ch., 165, p. 7–16.Google Scholar
  4. GIRAUD A., ROCHET L., AANTOINE P., 1990: Processes of slope failure in cristallophyllian formations. Eng. Geol., 29, p. 241–253.CrossRefGoogle Scholar

Copyright information

© International Association of Engineering Geology 1994

Authors and Affiliations

  • L. Rochet
    • 1
  • A. Giraud
    • 3
  • P. Antoine
    • 3
  • H. Évrard
    • 2
  1. 1.Laboratoire Central des Ponts et ChausséesBron
  2. 2.Centre d'Etudes Techniques de l'EquipementBron
  3. 3.Institut de Recherches Interdisciplinaires de Géologie et de MécaniqueGrenoble Cedex 9

Personalised recommendations